Synagogue de la Roquette : Ce qui s’est réellement passé !

ldj synagogue
www.bouquet-musulman.tv/

La vidéo accablante qui prouve la culpabilité de la LDJ

mqdefault
MISE à JOUR: Voici la vidéo qui devrait faire réagir les coeurs qui sont encore en vie, les coeurs qui cherchent réellement à connaitre la vérité, loin de tout ces fakes médias qui ne cherchent qu’à vous mentir pour mieux vous manipuler

Suite à la manifestation pour Gaza à Paris et aux événements de la rue de la Roquette, Islam&Info partage avec ses lecteurs le témoignage d’un membre du service d’ordre. Espérons que cette explication permette à tous de mieux comprendre les incidents qui ont eu lieu dimanche près de la synagogue de la Roquette. Evidemment, vous ne trouvez pas ces explications dans les médias si prompts à accuser les militants pro-palestiniens pacifistes et à se taire sur les méfaits des groupuscules composés d’extrémistes juifs prenant en otage leur communauté.

ldj provoc2

《Hier en fin de manifestation, nous nous sommes postés sur la place de la Bastille côté rue de la Roquette en prévision d une attaque de la Ligue de Défense Juive suite aux mises en garde de la police.

Après l’agression ayant ciblé un rassemblement de soutien à la Palestine mercredi dernier à Saint-Michel, la milice sioniste avait promis, via ses réseaux sociaux de « s’en prendre à toutes les manifestations pro-palestiniennes ».

ldj palestine

Nous étions une vingtaine, tous identifiés et membres du service d’ordre. Suite à la fermeture du métro Bastille, plusieurs manifestants ont décidé de s’orienter vers le métro Voltaire. Nous leur avons conseillé de prendre plutôt la direction de Ledru Rollin mais certains ne nous ont pas écoutés.

A peine arrivées au milieu de la rue de la Roquette, ces personnes (essentiellement des familles), identifiées par leurs keffiehs et drapeaux, se sont faites accueillir par des insultes et des projectiles provenant du rassemblement sioniste derrière deux lignes de CRS. Deux personnes sont revenues nous prévenir.

Nous avons donc décidé d’aller ramener ceux qui stagnaient encore à proximité de la synagogue de la Roquette afin d’éviter tout débordement. Nous y sommes allés discrètement pour éviter que les centaines de jeunes, déjà échaudés par les précédentes provocations ne nous suivent. Ce qui serait devenu incontrôlable.

Arrivés à une cinquantaine de mètres du rassemblement, une femme, la quarantaine, nous traite de « sales pro palos », hurle « Israël vaincra » s’empare d’une chaise d’une terrasse de café et la jette sur notre ami T. Elle s’enfuit ensuite en courant vers le rassemblement de la LDJ et passe, sans difficultés les deux lignes de CRS. Nous ne répondons pas à la provocation et continuons à avancer. Nous nous retrouvons alors sous une pluie de projectiles ( tessons de bouteille, bouts de bois, casques etc.).

propalos

Surexcitée, la cinquantaine de militants de la LDJ « mime » de forcer le barrage de police en agitant des drapeaux israéliens. Une première altercation a lieu. La police les laisse faire. En revanche, les CRS nous matraquent et nous gazent. Un autre groupe de CRS arrive en provenance de la place. Encerclés par la police, nous n’avons d’autres alternatives que de prendre les rues adjacentes qui débouchent à nouveau vers le lieu des échauffourées. Les CRS continuent de tirer des gaz. J ai reçu des projectiles m’ayant brûlé plusieurs parties du dos et les ai fait reconnaître ce matin par un médecin.

La suite est du même acabit. Alertés par les violences, plusieurs groupes de manifestants ont ensuite rejoint  la rue de la Roquette. A trois ou quatre reprises, les manifestants et la LDJ se sont fait face, avec les CRS au milieu. Aux projectiles ont répondu d’autres projectiles jusqu’au moment où, courageux mais pas téméraires, les nervis sionistes se sont réfugiés à l’intérieur de la synagogue, soit après 19:00.

ldj cramé

N’étant visiblement pas en mesure d’assumer les conséquences de leurs innombrables provocations, ils ont donc volontairement cherché à ce que la synagogue soit prise pour cible. Fort heureusement, le calme est revenu dès lors que les sionistes ont cessé d’être visibles. Plusieurs vidéos ont été faites. Nous les partagerons bientôt.

ldj demande au secoours

En conclusion:

– la LDJ présente à l’extérieur de la synagogue a déclenché les hostilités (les rapports de police doivent en témoigner)

– La police a, une fois de plus, permis l’impunité de la LDJ en leur offrant un cordon de sécurité hermétique malgré les tirs de projectiles incessants qui venaient de leur groupe.

– l’expression de la colère s’est exprimée, parfois violemment, mais contre la LDJ et elle seule.

– la LDJ a délibérément cherché à ce que la synagogue soit prise pour cible. Mais personne n’est tombé dans ce piège. Aucun projectile n’a atteint ou même ciblé la synagogue

– les hostilités ont pris fin des lors que, apeurés, les sionistes ont quitté la rue.》.

beitar

Le témoignage de cet élément du service d’ordre de la manifestation de Paris est affligeant. Malgré les preuves (images des tweets de provocation), les médias continuent à mentir sur le vrai déroulement des incidents préférant même interroger des extrémistes appartenant à des groupuscules connus comme étant violents.

Du côté de la classe politique, les condamnations précipitées s’appuyant sur les déclarations de milices normalement interdites dans un pays de droit, montre à quel point la République se plie aux injonctions de cercles communautaires parfois radicaux.

Actuellement, certaines organisations juives sionistes tentent de salir les mobilisations pour Gaza. Derrière ce guet-apens de la LDJ et du Betar tendu aux militants pro-palestiniens, la volonté d’interdire les manifestations pacifiques et la diabolisation toujours plus importante de la communauté musulmane sont flagrantes.

Partagez :