target="_blank"

Gaza sous les bombes israéliennes toute la nuit | VIDEOS

Gaza sous les bombes israéliennes toute la nuit | VIDEOS

Toute la nuit dernière, Gaza a été la cible des bombardements israéliens.

Les populations civiles palestiniennes terrorisées ont assisté dans l’impuissance aux frappes israéliennes qui ont fait plusieurs blessés et détruit de nombreuses infrastructures dont une mosquée.

Netanyahou, le premier ministre israélien, était encore en visite aux USA où le président américain a reconnu officiellement l’annexion du Golan occupé depuis des années. Évidemment Bachar al assad trop occupé à massacrer ses populations sunnites n’a pas réagi à cette gageure …

Seul un groupe palestinien non identifié a lancé une roquette en réponse à cette annonce scélérate sur la ville de Tel Aviv. On ne sait pour le moment si ce jet est le fait d’un groupe plus radical ou tout simplement le fait du groupe concurrent Jihad Islamique.

Dans tous les cas, le but de cette action est vraisemblablement de démontrer par les faits que le Hamas des Frères Musulmans a abandonné le combat contre l’occupant israélien au profit … des dollars qataris acheminés par … les israéliens afin de fragiliser le gouvernant collaborationniste de Mahmoud Abbas lui même financé … par l’Arabie et l’Égypte. Et on ne parle même pas de l’influence iranienne qui joue sa carte stratégique dans la région : Ou l’Orient compliqué …

Tel Aviv étant tacitement la ligne rouge à ne pas franchir pour le Hamas dans son combat contre l’occupant …

Il demeure que la population civile palestinienne qui est maintenue par les israéliens dans un camp de concentration à ciel ouvert souffre de jour en jour plus encore et ce, sans que la communauté internationale ne considère sa situation déplorable.

Personne ne sait encore si ces bombardements dureront mais l’épuisement de la population palestinienne et sa défiance envers le gouvernement collaborationniste de Abbas et un Hamas devenu trop vénal à son goût ouvrent la voix à des actions désespérées et impromptues.

A ce niveau faut-il parler de l’absence de réaction des gouvernements des pays arabes ?

Partagez :

target="_blank"