target="_blank"

Les Maghrébins : Conquérants de l’Espagne, du Portugal et de la France

Les Maghrébins : Conquérants de l’Espagne, du Portugal et de la France

En 711, l’Espagne et son peuple d’origine, les Ibères sont occupés par une tribu Germanique féroce : les Wisigoths. Ces derniers n’hésitent pas à prendre possession les terres et les richesses du pays sans partage, laissant les autochtones dans la faim et la misère.

C’est dans ce contexte que 12 000 maghrébins musulmans menaient par le général berbère Tarik U Ziyad débarquent en Espagne, soutenus par les Ibères.Les Wisigoths avec à leur tête le roi Rodéric et une armée de 100 000 hommes vint à leur rencontre sûr de leur victoire.

C’est sans compter sur le général maghrébin Tarik, qui ordonna à ses hommes de détruire tous les bateaux puis de leur dire :

«Maintenant nous ne pouvons plus rentrer au maghreb, et en face de nous une armée 10 fois plus nombreuse. Nous n’avons qu’une seule option le combat et la victoire. En avant !»

Les maghrébins écraseront l’armée Germanique et prendront le contrôle de toute l’Espagne et du Portugal en moins de deux ans. Ils y bâtiront un état puissant où la science, les arts, la médecine et l’architecture atteindront des sommets. Les minorités religieuses seront respectées tout comme le peuple ibère qui verra comme libérateur la venue des maghrébins sur leurs terres.

Mais les armées Maghrébines ne sont pas arrêtées là. Après l’Espagne elles ont continué leur progression en prenant le dernier bastion des Wisigoths : la ville de Toulouse.

Les Wisigoths, peuple Germanique puissant ayant participé à la chute de l’Empire Romain, fut complètement anéanti par ces soldats venus d’Afrique du Nord.

A cette époque, le royaume le plus important était celui des Francs, peuple Germanique également, qui conquit la Gaulle des mains des Romains plus de 200 ans auparavant. Les Maghrébins ne reculèrent pas, sûr de leur volonté et de leur foi. Ils mirent en déroute les armées du roi de France et prirent Narbonne, Nîmes et Lyon en quelques mois. La Bourgogne se soumettra également face aux Maghrébins qui arrivèrent à moins de 100km de Paris !Cette progression fulgurante s’explique par deux phénomènes.

Tout d’abord la bravoure des Berbères sur le champs de bataille et leur capacité à ne pas reculer face à une armée plus grande et mieux équipée. Ensuite par le fait que les musulmans attachaient une attention particulière au respect des peuples conquis : liberté religieuse, protection de tous les habitants, aucune terre ne fut saisie à ses propriétaires, respect des coutumes et des langues locales …

Ce comportement que l’Islam impose et qui a été scrupuleusement respecté par les armées Maghrébines était tout le contraire des Germains (Francs, Wisigoths…) qui n’hésitaient pas à voler les terres des peuples autochtones, massacrer les civils et imposer leurs us et coutumes.

C’est pour cela que les Gaulois du sud d’Ouest de la France s’allièrent aux musulmans dans leur campagne contre les Francs, qu’ils considéraient comme des envahisseurs Germains. Le Duc d’Aquitaine a lui aussi proposé ses services aux musulmans pour lutter contre les Francs.

Alors que les portes de l’Europe s’ouvrait aux troupes Maghrébines, une guerre civile éclata en Afrique du Nord avec l’apparition des Kharidjites. Cet évènement priva l’armée musulmane de son pourvoyeur en soldats. Au même moment une guerre civile éclata à Damas en Syrie (capitale de l’empire musulman) entre Omeyyades et Abbassides. Afin de ne pas s’éparpiller en Europe, les musulmans décidèrent de se retirer de France et de sécuriser leurs positions en Espagne et au Portugal.

En aucune cas Charles Martel gagna ne serait-ce qu’une seule bataille contre les armées musulmanes en 732 à Poitiers.  Cet épisode fut monté de toute pièce quatre siècles après le départ des musulmans de France, au temps des croisades afin de donner du courage au soldats chrétiens partant pour Jérusalem avec comme propagande : « les Sarrasins ne sont pas invincibles, ils ont été vaincu à Poitiers par Charles Martel ».

Mais ceci sera évoqué dans un prochain article.

Article du blog Le Maghrébin Penseur

* A Islam&Info nous ne partageons pas forcément toutes les positions de cet article

Partagez :

target="_blank"