www.muslim-moves.com/

Est-ce que la vie des enfants des quartiers de #Gennevilliers vaut moins que celle des autres ?

www.tawhidtravel.com/

Est-ce que la vie des enfants des quartiers de #Gennevilliers vaut moins que celle des
autres ?

C’est en tout cas, ce que l’on peut en déduire aux travers des pratiques de «l’APG», une association de prévention spécialisé.

Cette association est mandatée et financée par le département à hauteur d’un million d’euros par an pour intervenir sur des quartiers de Gennevilliers et Asnières-sur-Seine. Cette mission de service public consiste à apporter une aide éducative aux jeunes de 11 à 25 ans et s’inscrit dans le champs de la protection de l’enfance. Ce travail est réalisé par des éducateurs spécialisés qui vont à la rencontre des jeunes sur leur quartier de résidence ou de fréquentation.

Cette association a pour objectif d’aider ces jeunes dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer telles que l’insertion professionnelle, le décrochage scolaire, les conflit familiaux et autres.
Mais leur première mission est de veiller à leur épanouissement et à leur sécurité.

Alors comment expliquer que cette association a envoyé en séjour durant le dernier week-end du moi de juillet pourtant classé rouge par le Ministère des transports, une éducatrice seule, enceinte de 7 mois, accompagner trois jeunes mineures ?

Rassemblement du vendredi 03 novembre 2017 à Gennevilliers au 44-46 rue Louis Castel à 18h.

La loi ne permet pas à une salariée protégée de travailler après 22h. Cette professionnelle aurait pu faire l’objet d’un malaise ou autres et ainsi mettre en danger la vie des jeunes qu’elle accompagnait ainsi que la sienne et celle de son bébé. Et il ne s’agit là que d’un exemple parmi pleins d’autres …

L’association met donc en danger, de part ses pratiques et son management, la vie des enfants les plus défavorisés de Gennevilliers.

Les jeunes accompagnés par cette association ont de part leur situation un comportement particulier qui nécessite une prise en charge adapté et optimal surtout pour des jeunes dit «difficiles».

La population qui habite ces quartiers est essentiellement constituée de français issus de l’immigration et de confession musulmane pour la plus part.

Est-ce que l’on peut imaginer un instant que des enfants habitants dans des villes ou quartiers plus favorisés puissent bénéficier d’une telle considération et les mettre en situation de danger?

L’association « APG » est dirigée par une ancienne élue communiste de la villes de Gennevilliers. Cette ancienne élue municipale à la sécurité et à la prévention et adjointe au maire durant trois mandats, est depuis sa retraite de la politique municipale, présidente de cette association. L’élue actuelle à la sécurité et à la prévention fait également partie du Conseil d’Administration.

De fait, la commune de Gennevilliers et son Maire en qualité de premier magistrat, sont en partie responsable de cette association. Tous ces acteurs (Présidente, membre du CA, élus municipaux, Maire de Gennevilliers) sont tous informés de la situation et des pratiques que dénoncent quelques salariés depuis un an mais ne font rien. Bien au contraire, ils souhaitent que cela ne s’ébruite pas et exercent de fortes pressions sur les éducateurs qui ont osés dénoncer ces pratiques.

Cette situation a été dénoncée par une poignée d’éducateurs que compte cette association, ils ont également depuis un an dénoncé d’autres dysfonctionnements graves qui leurs ont coûtés des démissions, des avertissements et maintenant deux probables licenciements.

C’est parce que nous refusons d’être considérés, nous et nos enfants, comme des citoyens de seconde zone d’une part et que d’autre part nous considérons que le droit doit s’appliquer partout, mais encore d’avantage pour les personnes dites « vulnérables » que nous devons demander des comptes à cette association et à la mairie de Gennevilliers et soutenir les éducateurs qui ont eu le courage de dire STOP.

Nous vous invitons à envoyer des mail à la mairie de Gennevilliers et à soutenir le

Rassemblement du vendredi 03 novembre 2017 à Gennevilliers au 44-46 rue Louis Castel à 18h.

Ne laissons plus personnes nous prendre pour des indigènes qui devraient se satisfaire des miettes qu’on leur donne.

Pour prendre contact et soutenir les éducateurs qui se mobilisent, vous pouvez envoyer un courriel à [email protected]

– Votre frère Ouldgennevilliers –

Partagez :

www.tawhidtravel.com/