www.muslim-moves.com/

Zefzafi, leader de la contestation Rifaine comparaîtra fin Octobre

www.tawhidtravel.com/

Zefzafi, leader de la contestation Rifaine comparaîtra au mois d’Octobre

Depuis de nombreux mois, au Maroc, la situation est électrique entre le pouvoir et la population du Rif. La pauvreté, les mauvaises conditions de vie et surtout la mort d’un jeune poissonnier dans des conditions atroces, l’année dernière, n’ont fait qu’aggraver la colère des habitants.

C’est ainsi que de nombreux militants ont été arrêtés dont le leader de cette contestation, Nasser Zefzafi le 26 mai 2016 qui a été traduit devant la Justice ce jour.

Après une brève comparution aujourd’hui, le leader du Hirak reviendra devant la Cour fin octobre. Il fait face à de lourdes accusations, dont “atteinte à la sécurité de l’État” et risque donc la peine de mort.

Nasser Zefzafi a pris la parole pour dire qu’il revendique sa dignité dans un procès qu’il estime injuste.

La Cour d’appel devait également se prononcer sur la condamnation de deux autres militants  dont un journaliste Hamid Mahdaoui, condamné une première fois par le tribunal d’El Hoceima à trois mois de prison pour avoir appelé à prendre part à une manifestation interdite ; et celui d’un autre militant du Hirak, Nabil Ahamjik, poursuivi lui aussi pour une longue liste de chefs d’accusation.

Les associations de défense des droits de l’homme ont dénoncé ses conditions pénibles de détention, ainsi que la violence subie systématiquement de la part des autorités.

La région d’Al Hoceima est connue pour ses diverses révoltes et entretient une relation difficile avec le pouvoir. En effet, elle  fut le cœur de la révolte contre le colonisateur espagnol dans les années 1920, puis le théâtre d’une insurrection populaire en 1958 sans oublier la révolte du printemps en 2011, version du printemps arabe. Mais elle fut aussi abandonnée par ce même pouvoir qui a souhaité lui faire payer ces diverses prises de position.

 

Partagez :

www.tawhidtravel.com/