www.muslim-moves.com/

Primark : Appel au boycott des vêtements made in Birmanie sur le web #Rohingyas

www.tawhidtravel.com/

Primark : Appel au boycott des vêtements made in Birmanie #Rohingyas

Ces vêtements vendus à Primark sont fabriqués à Myanmar (Birmanie), qui inflige un terrible génocide à sa minorité musulmane : les Rohingyas.

Chez les médias occidentaux comme chez leurs politiques, c’est le silence. Comme si chez eux, le musulman “victime “ne saurait être.

Plus grave encore, aucun pays musulman à part la Turquie n’a fait connaître une quelconque condamnation du nettoyage ethnique perpétrée par la junte militaire et les moines bouddhistes contre les Rohingyas.

Mais sur les réseaux sociaux, les musulmans du monde entier se mobilisent et réagissent en faisant connaitre autour d’eux ce génocide que l’on souhaite dissimuler.

C’est ainsi qu’en Angleterre, des appels au boycott des vêtements de la marque Primark provenant de Birmanie se multiplient.

Le but est simple si aucun gouvernement ne veut rien faire pour sauver ce peuple meurtri certaines consommatrices ont décidé de répondre directement à la Birmanie en la tapant directement au portefeuille.

L’enseigne Primark n’a pour le moment pas réagi à ce boycott mais celui-ci risque fort de faire boule neige partout en Occident.

Des associations leur viennent en aide, Cliquez  Secours islamique

 

 

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. M

    Salam,
    Il y a aussi le groupe Henkel qui fait fabriquer ses lessives là bas, comme stipulé dans cet article : https://www.mmbiztoday.com/articles/germany-myanmar-ties-sixty-years

    Donc cela concernerait les marques du groupe
    comme Le Chat, Mir, Super Croix, X-TRA, Minidou, Schwarzkopf, Diadermine, Vademecum, Teraxyl, Taft, Gliss, Men Perfect, Pritt, Pattex, Rubson, Loctite, Saint Algue, Bref, K2R…

    Ainsi que le groupe pharma générique Stada/EgLabo qui y fait fabriquer ses médicaments, en voici la liste : https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/l-pharmaceutique/recherche/laboratoire-290-EG-Labo.html

    Fraternellement.

  2. M

    Toujours dans le même article sont également cités les fabriquants Mercedes, BMW, Grohe, Siemens et Bosch comme ayant des implantations en Birmanie. #jusquaubout

  3. M

    Sans grande surprise, en cherchant un peu on y retrouve également les grands noms de marques telles que H&M, Tommy Hilfiger…

    https://www.mmbiztoday.com/articles/global-brands-opt-eu-backed-factories-avoid-pitfalls-controversial-garment-industry

    Puisqu’en fait, en tant que pays en développement, la Birmanie bénéficie d’un statut de producteur permettant l’importation duty free (non taxée) dans l’UE. Donc si le consommateur veut du pas cher, pourquoi les fabricants s’en priveraient? Lorsque nous pointons du doigt, n’oublions pas que 3 doigts pointent vers nous..

    Le boycott peut être utile sur le court terme, pour attirer l’attention sur la cause des Rohingyas (qu’Allah leur vienne en aide !!!). Mais c’est avant tout à nous, consommateurs, de changer durablement de comportement pour leur couper l’herbe sous le pied ! Contentons-nous de peu, et pourquoi pas du fait main, cousu par un.e couturier.e local.e et encore mieux, avec des produits bio/équitables ?!?

    Nous ne pouvons pas exiger/s’attendre à une prise de conscience des grandes marques si elle ne s’est pas opérée en nous d’abord !

    À toujours vouloir du neuf, dernier cri pour pas cher, le sang finit par se retrouver sur nos propres mains ! Qu’il s’agisse de Primark (parmi tant d’autres), du travail d’enfants au Bangladesh, de smartphones et originaires de l’exploitation d’Africains ou encore de la souffrance des animaux de l’élevage industriel dit “halal”… Aujourd’hui personne ne peut dire qu’il ne savait pas, et nous en seront tenus responsables!

    Et Allah sait mieux…

    1. ahmed

      Barakalahoufik
      excellente remarque
      Que Dieu nous aide à distinguer le bien du mal le vrai du faux….amine

  4. Nadia

    Bravo pour ce boycott !!! Je n’ai jamais acheté chez eux et j’en suis bien heureuse aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.