L’affaire du short : Les médias ont encore menti

L’affaire du short : Les médias ont encore menti

Comme dans le cas de l’ “affaire du maillot de bain” à Reims durant laquelle les médias avaient raconté qu’une jeune femme s’est faite agresser en raison du port d’un maillot de bain dans un parc par des musulmanes, ou encore dans l’affaire de la “jupe de Gennevilliers” dont les médias se sont emparés afin de dénoncer l’Islam suite à une altercation de jeunes filles, l’affaire du short aura fait parler d’elle.

Mais malheureusement le schéma est toujours le même. L’ “affaire du short ” a ainsi généré soutien mais surtout des manifestations de haine des politiques et des médias contre un Islam et des musulmans désignés encore une fois comme ennemi. Ils contrôleraient des quartiers, y imposeraient leur loi … islamique.

Les médias ont donc tous annoncé qu’un groupe de femmes accompagnées de leur conjoints avaient été tous passés à tabac en raison de la tenue légère de celles-ci. Pourtant après cette déferlante islamophobe, une des victimes et des témoins enfin interrogés démentiront formellement cette version des faits.  Le motif religieux n’a jamais été évoqué durant ces incidents regrettables … Les médias ont menti impunément.

Une fois de plus la complicité des médias et des politiques dans la création ex-nihilo d’un problème musulman est clairement mis à jour. Une affaire qui révèle ainsi au grand jour cette volonté belliciste de toute une partie des élites française contre la communauté musulmane.

Partagez :