Selon Benjamin Netanyahou, “Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs”, le mufti palestinien si

Depuis quelques jours, la toile ainsi que les médias s’enflamment suite aux déclarations islamophobes et révisionnistes de Benjamin Netanyahou. Le 1er Ministre israélien a déclaré qu'”Hitler ne voulait pas exterminer les juifs”.

Alors que la Palestine explose, que “l’intifada des couteaux” bat son plein, Netanyahou n’a pas hésité à accuser l’ancien Mufti de Jérusalem d’être responsable de la mort de 6 millions de juifs lors d’un discours devant le 37e congrès sioniste.

Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à cette époque, il voulait expulser les Juifs. Et Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : “Si vous les expulsez, il vont tous venir ici (en Palestine)”. “Alors que devrais-je faire d’eux ?”, a demandé Hitler. “Brûlez-les”, lui a-t-il répondu.”

Des propos extrêmement graves qui ont rapidement provoqué un tollé en Israël et dans le monde entier. Le chef de l’opposition, Yitzhak Herzog, a accusé le Premier ministre de “distorsion dangereuse de l’histoire” tout en exigeant qu’il revienne sur ses propos. Pour Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité Palestinienne, les israéliens utilisent “leur histoire, les actes criminels qui leur ont été infligés” pour “accuser Haj Amin al-Husseini au lieu d’Hitler”.

A noter que les experts et historiens reconnus pour leurs travaux sur la Seconde Guerre Mondiale et l’Holocauste récusent ces accusations. Derrière ces propos, certains observateurs accusent le 1er Ministre israélien de vouloir déshumaniser le peuple palestinien, en l’accusant directement d’être à l’origine de la Shoah.

Partagez :