La police anti-terroriste arrête un restaurateur musulman qui propose des menus “Kalash” | VIDEO

Des policiers ont arrêté deux frères convertis qui tiennent un snack à Béziers. La raison : des menus avec des noms d’armes à feu. Une situation burlesque mais qui pourrait devenir très sérieuse pour l’un des gérants qui risque 7 ans de prison.

Le 17 septembre à Béziers, les deux responsables du Toubib Burger sont arrêtés de manière spectaculaire par des policiers. Les menus “Kalash”, “M-16” ou encore “Famas” ont alerté les forces de l’ordre qui ont décidé d’intervenir. L’un des gérants du restaurant halal est fiché S par les services de renseignement.

Actuellement en détention, Alain Courmont risque 7 ans de prison pour apologie du terrorisme. Sur Facebook, ce dernier a publié des photos et vidéos de combats. Il s’est aussi rendu sur un site “jihadiste” selon les journalistes de l’émission Complément d’Enquête. Des éléments suffisant pour maintenir le restaurateur musulman en détention.

“C’était accrocheur… De nos jours, les gens aiment bien les noms d’armes… C’est plutôt commercial, pas comme si on était des fous d’armes”, rétorque Jean-Claude Courmont.

Les services de police sont repartis avec les menus du restaurant. Depuis, il semblerait que les noms aient été changés pour éviter de nouveaux problèmes judiciaires.

Partagez :