La DGSE aurait acheté le silence du père de Mohamed Merah pour 30 000 euros

Nouveau rebondissement dans l’affaire Merah. Le père d’une des victimes accuse les services de renseignements français d’avoir versé 30 000 euros à Mohamed Benalel Merah afin qu’il détruise des vidéos compromettantes.

Albert Chennouf-Meyer, le père d’un des militaires tués par Mohamed Merah, affirme que le père du tueur, Mohamed Benalel Merah, aurait détruit plusieurs vidéos démontrant les liens entre son fils et les services secrets pour 30 000 euros. Une bombe révélée par la chroniqueuse du magazine Le Point, Sihem Souid, dans un article publié hier.

Albert Chennouf-Meyer qui a déposé plainte pour “destruction de preuves” a récemment dénoncé la lenteur de traitement de son dossier. Ses avocats sont en colère depuis que les autorités ont rapidement renvoyé le père de Mohamed Merah en Algérie alors qu’il était en situation irrégulière en France. Une preuve de plus pour le père que personne ne veut savoir la vérité sur les liens entre le tueur de Toulouse et les services secrets.

Il ont expimé « leur indignation devant la précipitation dont ont fait preuve les autorités publiques, alors qu’il était absolument impératif qu’il soit entendu concernant les vidéos enregistrées et l’argent monnayé en échange de son silence ».

Selon le père du militaire tué, Mohamed Benalel Merah a profité des 30 000 euros pour s’acheter un terrain en Algérie. Une accusation plus que compromettante pour le Ministère de l’Intérieur et les services de renseignement si elle s’avère exacte. 

Ces dernières révélétations vont continuer à alimenter les théories du complot à l’heure où l’Etat déclare les combattre. Une situation extrêmement préoccupante alors que les réseaux sociaux alimentent les rumeurs comme jamais.

Partagez :