Un prince saoudien promet une Bentley à chaque pilote qui bombarde les rebelles au Yémen

Le tweet a fait grand bruit hier et a vite été effacé mais en vain… Le prince Al Walid a promis d’offrir 100 voitures de luxe de marque Bentley aux pilotes de la coalition arabe qui bombardent actuellement les rebelles chiites houthis au Yémen.

Le prince Al-Walid ben Talal, connu pour sa mégalomanie, est depuis hier la cible de nombreuses critiques suite à un tweet sur les bombardements au Yémen. L’homme qui se félicitait du “succès” saoudien a rapidement fait marche arrière en supprimant son message.

“En guise de remerciement, c’est un honneur d’offrir 100 Bentley aux 100 pilotes saoudiens impliqués (dans les raids)”.

Le twitter officiel du prince Al Walid Ben Tahal compte plus de trois millions d’abonnés et certains d’entre-eux ont rapidement capturé le tweet avant que l’homme d’affaire ne l’efface. Si les responsables de sa communication n’ont pas daigné répondre à la presse, il apparaît clairement que les propos du prince sont gênants surtout pour un homme qui se déclare “musulman progressiste” et qui souhaite améliorer l’image de son pays en Occident.

L’état major saoudien a déclaré avoir terminé l’opération “Tempête décisive” qui a duré plusieurs semaines durant lesquelles l’aviation saoudienne a bombardé les rebelles chiites houthis soutenus par l’Iran. Dans un deuxième temps, l’Arabie Saoudite a lancé l’opération “Restaurer l’espoir” comme l’indiquait sur France 24 le porte parole de la coalition arabe au Yémen, le général saoudien Ahmed Assiri.

Le troisième numéro de Face à l’Info était dédié aux guerres en Syrie et au Yémen. L’occasion pour nos lecteurs de mieux comprendre l’histoire et les enjeux géostratégiques dans la région. 


 

Partagez :