Le rabbin de Toulouse se voit empêché de voter car il porte une kippa

L’intégrisme laïc à Toulouse bat des records d’intolérance ces derniers jours. Après l’agression d’une femme voilée, enceinte de 8 mois, par un islamophobe, voilà que le rabbin de la ville s’est vu interdire le droit de voter car portant une kippa.

Dimanche dernier, à l’heure où le FN battait ses propres records aux élections départementales, le rabbin de Toulouse se rendait aux urnes pour voter lors du premier tour. Arrivé sur place, le religieux juif a eu le malheur de croiser le chemin d’une intégriste laïque qui a exigé qu’il retire sa kippa pour voter “au nom de la laïcité”.

Devant ce cas d’antisémitisme, le rabbin Avraham Weill a été porté plainte au commissariat. Aucune loi n’interdit l’accès aux urnes à des électeurs portant une kippa ou un voile. Les signes religieux sont autorisés tant que les assesseures peuvent vérifier l’identité de la personne qui vote.

L’interdiction des signes religieux à l’école n’est valable qu’aux élèves et non aux parents ou visiteurs. A nouveau, l’ignorance et l’excès de zèle provoquent colère et frustration au sein de la société.

Partagez :