Evénement caritatif – N’oubliez pas vos frères et soeurs en Syrie

Fatima, une sœur émue par la situation en Syrie, a tenu à réveiller notre communauté par un rappel via Islam&Info. Son message s’adresse à chacun d’entre nous.

“Mes chers frères et sœurs…Certes, Allah est Juste et nous sommes injustes. Sa Générosité et Son Amour n’ont pas de mesure, tandis que nous passons notre temps à tout peser et évaluer, à tout comparer avant de fixer notre préférence sur quelqu’un, sur quelque chose d’après des critères honteusement calculés. 

Allah, Lui, ne calcule pas quand il s’agit de mérite, d’élire dans l’affection et de donner. 

S’il y a un oiseau dont la voix est stridente et maladroite, notre Seigneur n’en appréciera pas moins la louange. Il la placera sur un pied d’égalité avec celle d’un autre volatile dont le chant est sublime. L’oiseau-ténor et l’oiseau de gorge éraillée, tous les deux Allah les placera en Sa Grâce sans faire, entre eux, de différence. 

Pourquoi ? Parce que l’un et l’autre se plaisent pareillement, avec leur cœur, à Le vénérer.

Parce que l’important ne réside pas dans leur apparence ou dans leur exploit, mais dans leur sincérité.

Quel homme agirait ainsi ? Quel homme, oui, voudrait passer du temps à écouter la voix peu flatteuse (ou ordinaire) d’un frère épris du Coran en prières déclamé, même s’il est doué de grande piété ? À coup sûr, il préférera en entendre un autre aux accents plus mélodieux et peu lui importera de savoir si sa foi est pure ou entachée de vanité… Peu lui importera de savoir qu’Allah aime davantage celui qu’il a ignoré…

Hélas, nous sommes sélectifs, mais le plus grave, c’est que nous le sommes également jusque dans la compassion. 

Devant le terrible spectacle de l’Épreuve, nous en sommes rendus à choisir ceux dont nous avons envie d’avoir pitié plus que d’autres… Cela dépend de ce qui nous émeut, de ce qui est touchant… Mais encore, d’après quels critères ?

La douleur n’a qu’un seul visage et elle afflige tout le monde de la même façon. Ses séquelles dans l’être, l’esprit et l’âme se fossilisent pour longtemps… En quoi un voisin de palier, qui agonise dans sa chambre, est-il différent d’un parent qui gémit d’une sévère maladie ou d’un enfant qui pleure la mort de sa mère sous les bombes dans quelque pays déchiré par la guerre, mis à feu et à sang ? La souffrance, c’est la souffrance, chacun en endure le degré qui lui fut destiné jusqu’à la limite de ses capacités… Au nom de la Miséricorde divine, l’humain devrait le comprendre pour l’humain, savoir garder de la compassion pour son prochain, peu importe son prochain…

Et au nom de la foi, de surcroît, ce devrait être encore plus fort. La Oumma n’incarne-t-elle donc plus qu’un seul corps ? Le croyant ne ressent-il donc plus l’agitation et la fièvre en lui-même quand l’un de ses membres, à côté de lui ou à l’autre bout du monde, subit un triste sort ? 

Que se passe-t-il avec les musulmans d’aujourd’hui qui, suivant le caprice de leurs sentiments ou d’une étrange tendance, décident de s’attacher davantage, par exemple, à la cause des croyants malheureux d’un pays plutôt qu’à celle  d’un autre pays ? Les éplorés de notre Communauté ne méritent-ils donc pas tous la même considération ? 

En ce qui nous concerne, seulement, aimons-nous être mis de côté malgré notre peine parce qu’autour de nous, l’on a jugé que nos difficultés sont moins à plaindre ? 

L’indifférence des gens nous sidère et nous atterre, nous rend encore plus mélancoliques… 

Nous aimerions qu’on fasse plus attention à nous, cela nous réconforterait, mais quand décidément les gens ne remarquent rien, laissez-moi vous dire que vous et moi, que toute personne qui est délaissée se raidit de l’intérieur et s’aigrit ; amère, elle s’isole dans son coin. 

Voici bien ce qui nous a séparés, voici bien où nos liens sont devenus superficiels, voici bien où l’on a contribué à raffermir la dureté des cœurs et à renforcer l’individualisme.

 

Je vous appelle à traiter autrui comme vous aimeriez tant qu’on vous traite, Allah le voit, le note et saura S’en souvenir au moment de vous secourir… Si réellement vous êtes croyants, aidez les musulmans qui traversent de pénibles maux où qu’ils soient sur Terre et quels qu’ils soient ! Ils font partie de vous, astaghfirollah ! Aidez et donnez là où vous le pourrez et comme vous le pourrez ! Sans faire de différence ou de préférence injustifiée entre vos frères et sœurs… Faites-le pour l’Amour d’Allah et pour que l’Humanité s’attendrisse en pleine lumière… Pour que nos actions fassent toujours revivre ainsi la douce et noble conduite du Messager Mohammed, aleyhi salat wa salam (De Votre Sœur Fatima qui vous aime en ALLAH).

repas syrie paint

*** Parmi bien d’autres occasions d’y arriver : ce Repas Caritatif en faveur de la SYRIE qui aura lieu le Dimanche 23 Mars prochain dès 11 h 00 in cha’a ALLAH. Au Cosmopolite (108 Avenue Paul Vaillant Couturier, La Courneuve). Les places sont limitées et la participation est de 35 Euros. Uniquement sur réservation (06 26 86  38 09).”

Fatima

Partagez :