www.humanappeal.fr/

La découverte de l’Amérique faussement attribuée à Christophe Colomb ?

www.tawhidtravel.com

C’est une théorie fort intéressante que soutient le mensuel britannique History Today lors d’un de ses articles paru au mois de décembre. En effet, nous avons tous appris sur les bancs de l’école que la découverte de l’Amérique est attribuée au célèbre Christophe Colomb. Il est aujourd’hui universellement reconnu comme le premier homme à avoir fait cette découverte en 1492. Pourtant, il y a de fortes chances pour que Abu Rhan al-Biruni soit le premier découvreur du Nouveau Monde.

Ce grand homme né en 973, perse d’origine est un mathématicien, astronome, physicien, érudit, philosophe, astrologue, précepteur, mathématicien. Il aurait donc découvert l’Amérique quatre siècles avant Cristoforo Colombo. Al Biruni maitrise parfaitement le persan, l’arabe et le chorasmien, la langue de la dynastie sunnite qui régnait alors sur une grande partie de l’Iran.

 A l’âge de 30 ans, Abu Rhan al-Biruni arrive à la conclusion que la Terre est ronde. Il place alors tous les endroits connus à son époque sur la nouvelle carte du monde. C’est à ce moment-là que ce jeune musulman  s’aperçoit que tout le continent eurasien, du point le plus occidental de l’Afrique au point le plus oriental de la Chine, représente en réalité, selon ses calculs, que deux cinquièmes de la surface totale de la Terre. A son époque, les géographes considéraient encore que le continent eurasiatique était entouré d’un vaste “océan mondial”. Mais pour Abu Rhan al-Biruni, cette théorie n’est pas satisfaisante. Il pense qu’ il y a forcément des autres territoires qui  composent les trois autres cinquièmes restant de la Terre. Au fil de ses études scientifiques, Abu Rhan al-Biruni parvient à la conclusion qu’au moins deux autres continents existent sur Terre.

Il fait donc de multitudes recherches, reprenant tous les récits de différents voyageurs qui parcouraient l’Eurasie. Il en arrive à affirmer en 1037 qu’un autre continent existe.

Des fouilles archéologiques ont établi que des peuples européens comme les Vikings ou des pêcheurs (basques, bretons…) avaient déjà eu connaissance de ce nouveau continent. Mais  Abu Rhan Al Biruni n’est pas explorateur, il travaille depuis son laboratoire. Cependant avec ses calculs il arrive tout de même à prouver l’existence d’un continent inconnu. A ce titre, il mérite autant que les autres l’honneur d’être considéré comme un découvreur de l’Amérique, conclut le History Today.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/