Des militants néo-zélandais du BDS condamnés à une amende par Israël recueillent 31 000 USD pour Gaza

Deux militants néo-zélandais ont collecté des milliers de dollars grâce à un financement participatif après qu’un tribunal israélien leur ait imposé une amende pour leur rôle dans l’annulation du concert de la chanteuse Lorde,  Ils  envisagent toutefois de donner cet argent à la Fondation pour la santé mentale à  Gaza.

Lorde a annulé son concert à Tel Aviv quelques jours après que des activistes du BDS aient fait appel à la chanteuse dans une lettre ouverte.

Justine Sachs et Nadia Abu Shanab ont rejeté vendredi l’action en justice qui leur avait ordonné de payer plus de 12 000 dollars de dommages-intérêts pour avoir causé des dommages psychologiques à trois adolescents israéliens qui avaient acheté des billets pour le concert.

Le duo s’est tourné vers un site de crowdfunding collectant près de 31 000 dollars.

Les accusés ont écrit vendredi sur le site web de collecte de fonds Give a Little qu’ils n’avaient aucune intention de se conformer à la décision israélienne.

“Nous ne paierons pas le montant ordonné par le tribunal. Nous aimerions plutôt réorienter le soutien qui nous a été accordé aux Palestiniens ayant besoin d’un soutien en matière de santé mentale”, ont-ils écrit, ajoutant que cet argent irait à la Fondation pour la santé mentale à Gaza.

“La détresse émotionnelle est une réalité vécue par les Palestiniens à Gaza, où plus de la moitié des enfants souffrent de stress post-traumatique à la suite d’attaques de l’armée israélienne”, ont écrit les activistes.

Partagez :