Maroc : une jeune femme de 17 ans enlevée, violée et torturée par un gang pendant deux mois

La colère a éclaté au Maroc après que la presse locale ait rapporté qu’une jeune fille de 17 ans avait été enlevée, torturée et violée par un gang criminel dont les membres avaient également tatoué son corps par la force.

Plus de 12 000 personnes avaient  signé  lundi matin une pétition demandant au roi Mohammed VI de fournir à la jeune fille des soins médicaux et psychologiques urgents après la diffusion d’une vidéo de son témoignage.

Dans la vidéo, diffusée par la chaîne de télévision locale Shoof, la jeune fille a déclaré avoir été détenue environ deux mois dans la ville d’Olad Ayad, dans la province marocaine de Beni Mellal, où elle a été violée et brûlée avec des cigarettes. Tatouée sur ses bras, ses jambes, son cou et son dos.

Le père de la jeune fille a déclaré que trois suspects avaient été arrêtés samedi dans le cadre de son enlèvement et qu’un procès devait s’ouvrir le 6 septembre.

“Ils m’ont détenu pendant environ deux mois et m’ont violée et torturée”, a déclaré la jeune femme de 17 ans.

“Je ne leur pardonnerai jamais. Ils m’ont détruit.”

Selon les médias locaux, la police n’a été informée de la situation critique de la jeune fille que lorsqu’elle a finalement été libérée par ses ravisseurs. 

Selon l’agence de presse AFP, près de 1 600 cas de viol ont été entendus par les tribunaux marocains l’année dernière, soit deux fois plus que les années précédentes.

Partagez :