Yémen : 22 enfants 4 femmes tués par des raids aériens saoudiens sur Hodeidah

Les rebelles houthis du Yémen ont déclaré qu’au moins 22 enfants et quatre femmes ont été tués par  des raids aériens  dans un camp de personnes déplacées dans la région d’Hodeidah.

L’agence de presse Saba, dirigée par les Houthis, a rapporté jeudi que les avions de combat de l’alliance militaire saoudienne, en guerre avec les rebelles depuis mars 2015, visaient le camp de déplacés à Al-Kouai, à Duraihami, à environ 20 km de la ville portuaire stratégique d’Hodeidah.

Citant Abdulrahman Jarallah, directeur du bureau de la santé de la province, Saba a indiqué que les médecins du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) n’ont pas pu pénétrer dans la zone et récupérer les victimes des attaques.

“[Les victimes] étaient des enfants et des femmes morts. [C’était] un crime répugnant” , a déclaré Majed Dahfah, témoin d’un des raids aériens, sur  la chaîne de télévision Al Masirah, dirigée par les Houthis.

Ce nouveau bombardement intervient deux semaines à peine après un raid aérien ayant  tué 40 écoliers alors qu’ils voyageaient en bus.

Le bombardement du 9 août a suscité une condamnation internationale avec Geert Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, twittant “PAS D’EXCUSES SUPPLÉMENTAIRES !!”

 

Partagez :