www.humanappeal.fr/

Angleterre : une compagnie de bus présente ses excuses à une passagère en niqab refusée par un chauffeur

www.tawhidtravel.com

Une compagnie de bus de Bristol a été obligée de s’excuser après qu’un de ses chauffeurs ait déclaré qu’il n’autoriserait une femme musulmane à monter dans un bus que si elle enlevait son voile.

La mère de 20 ans était avec son enfant de deux mois lorsque l’homme lui a demandé de retirer son niqab le 1er juillet.

Elle a déclaré au Bristol Post : “Il a dit qu’il ne pouvait pas voir mon visage et qu’il ne savait pas ce que j’étais” capable de faire “.

“Il a dit que j’étais effrayante et que j’étais dangereuse, et il a continué d’en parler pendant le voyage. Je n’ai rien dit.

“Il a continué à m’insulter, et il m’a fait passer pour une terroriste, et il a continué à dire que tout le monde devrait voir les visages. Il a demandé pourquoi je portais une cagoule”.

Elle a ajouté: “Il insinuait que j’allais faire exploser le bus.”

Des images montrent les passagers du bus confrontés au conducteur pour ses actions. Une passagère lui a dit: “C’est son choix ce qu’elle porte”.

Le chauffeur a répondu: “Je m’inquiète parce que ce monde est dangereux. Si vous ne voyez pas le visage de quelqu’un, ce n’est pas bien.”

Un porte-parole de First West of England a déclaré: “Nous avons présenté nos excuses sans réserve au client pour la détresse causée par l’émotion de l’un de nos chauffeurs et son comportement offensant qui ne reflète en rien nos valeurs profondes en tant que société inclusive” qui accueille toutes les personnes, indépendamment de leur origine, race, nationalité ou religion en tant que clients et employés.

“Nous avons rappelé à nos collaborateurs nos attentes et nos comportements à leur égard.

“Le chauffeur a été condamné par le biais des procédures disciplinaires de la société pour cet incident, une question que l’entreprise prend très au sérieux.

“Nous aidons également la police dans ses enquêtes et nous organisons une réunion avec le client pour nous excuser en personne et discuter plus en détail de ces questions.”

La semaine dernière, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, a fait la une des journaux après avoir déclaré que les voiles portées par certaines femmes musulmanes étaient “oppressives”. Il a également demandé pourquoi elles «circuleraient comme des boîtes aux lettres» et les comparait à des «braqueurs de banque» .

Partagez :

www.tawhidtravel.com/