USA : les actes islamophobes ont augmenté de 15% en 2017

Les crimes racistes ciblant les musulmans américains ont augmenté de 15% en 2017, ce qui est la deuxième année d’augmentation, selon une étude publiée lundi par le Council on American-Islamic Relations.

Le groupe a enregistré 300 crimes racistes ciblant des musulmans l’année dernière, allant du passage à tabac d’un homme musulman dans le quartier du Bronx de New York par des agresseurs qui l’ont qualifié de terroriste en novembre à l’incendie d’un restaurant d’une famille musulmane du Kansas.

Le CAIR attribue cette augmentation en partie aux politiques du président américain Donald Trump, en particulier aux restrictions sur l’immigration en provenance des pays à majorité musulmane.

Répondant par courriel à une demande de commentaire, la porte-parole de la Maison Blanche, Kelly Love, a déclaré: “L’Administration Trump défend la primauté du droit et combat toutes les formes d’anarchie, y compris les crimes racistes.”

“Le président Trump a condamné à plusieurs reprises la violence, le racisme et les groupes racistes.”

En tant que candidat, Trump a promis “une fermeture totale et complète des musulmans entrant aux Etats-Unis”. 

Les 300 crimes motivés par le racisme étaient une partie des 2 599 incidents enregistrés par le CAIR comme représentant un préjugé anti-musulman en 2017, un chiffre en hausse de 17% par rapport à 2016. Le plus grand total incluait le harcèlement, la discrimination dans l’emploi et dans les organismes gouvernementaux, y compris le Bureau fédéral d’enquête et de protection des frontières et des douanes.

Plus d’un tiers des incidents concernaient des organismes fédéraux, a déclaré le CAIR, ajoutant: «Cela représente un niveau d’hostilité presque sans précédent de la part du gouvernement à l’égard d’une minorité religieuse aux États-Unis».

Partagez :