Un boxeur mexicain met K.O un boxeur raciste américain portant un short représentant le mur de Trump

Le boxeur mexicain Francisco Vargas a écrasé le mur de la frontière jeudi soir.

Son adversaire, le boxeur américain Rod Salka, a enfilé un short indiquant “America 1st” agrémenté d’un mur en briques, une référence évidente au désir du président Trump de construire un formidable mur frontalier entre les Etats-Unis et le Mexique.

Après le combat, le visage de Salka était couvert d’ecchymoses et de coupures. Vargas a subi un gonflement mineur.

Selon la page Wikipédia de Salka , qui inclut son histoire complète de boxe professionnelle, son surnom se lit maintenant “Le raciste”.

Le mur réel de Trump reste dans les limbes. Le président a demandé 18 milliards de dollars pour prolonger le mur au cours de la prochaine décennie. Certains des prototypes du mur atteignent environ 10m de hauteur. Pour l’instant, le Congrès américain n’a pas approuvé ce financement à long terme pour le mur. 

Partagez :