Stephen Hawking était un grand scientifique et un soutien à la cause palestinienne

Le scientifique renommé, qui est décédé mercredi, restera dans les mémoires non seulement pour son travail, mais aussi pour son soutien à la Palestine.

 

Stephen Hawking, le scientifique de renommée mondiale qui est décédé mercredi à l’âge de 76 ans, était connu non seulement pour son travail novateur, mais aussi pour son soutien à la Palestine. 

Hawking, atteint de la maladie du motoneurone, a fait les gros titres en mai 2013 lorsqu’il a décidé de boycotter une conférence très médiatisée en Israël,où il devait prendre la parole.

Le physicien travaillait à l’université de Cambridge au Royaume-Uni à l’époque. La conférence présidentielle, un événement académique organisé à Jérusalem , était organisée par l’ex-président israélien Shimon Peres . 

Dans une lettre que  Hawking a envoyé aux organisateurs, il a déclaré que “la politique du gouvernement israélien actuel est susceptible de mener au désastre”. 

“J’ai accepté l’invitation à la Conférence présidentielle avec l’intention que cela me permette non seulement d’exprimer mon opinion sur les perspectives d’un règlement de paix mais aussi parce que cela me permettrait de donner des conférences sur la Cisjordanie.

“Cependant, j’ai reçu un certain nombre de courriels d’universitaires palestiniens, qui sont unanimes sur le fait que je devrais respecter le boycott et je dois me retirer de la conférence.

“Si j’avais assisté, j’aurais déclaré que la politique du gouvernement israélien actuel est susceptible de conduire à un désastre”, pouvait-on lire dans la lettre. 

La décision de Hawking a été largement célébrée par des militants et des universitaires palestiniens. 

“Les Palestiniens apprécient profondément le soutien de Stephen Hawking à un boycott académique d’Israël” , a déclaré Omar Barghouti, membre fondateur du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

“Nous pensons que cela rallumera l’intérêt des universitaires internationaux pour les boycotts académiques présents dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud”.

Ali Abunimah, un journaliste palestino-américain, a écrit : “Lorsque nous regardons en arrière dans quelques années, la décision de Hawking de respecter BDS peut être considérée comme un tournant – le moment où boycotter Israël comme une position pour la justice est devenu courant”. 

Soutien aux étudiants palestiniens

La sympathie de Hawking pour la cause palestinienne s’étendait au-delà du boycott d’Israël. 

L’an dernier, il a demandé à ses millions de fans de Facebook de contribuer financièrement à l’école de physique avancée palestinienne. 

“Je soutiens les droits des scientifiques partout dans le monde à la liberté de mouvement, de publication et de collaboration”, écrivait-il. 

Hawking a également publiquement félicité  dans une vidéo sur sa page Facebook Hanan al-Hroub, une femme palestinienne qui a remporté le Global Teacher Prize pour 2016. 

“Vous êtes source d’inspiration pour les gens partout”, a-t-il déclaré. 

«Dans une société déchirée par les conflits, où les enfants sont régulièrement exposés à la violence, Hanan Al Hroub construit la confiance et soutient les enfants souffrant de traumatismes psychologiques – du cœur de sa classe». 

Partagez :