Tunisie : 1000 personnes manifestent pour réclamer l’égalité des droits de succession entre hommes et femmes

Les Tunisiennes ont mené une marche de plus de 1 000 manifestants samedi, y compris des hommes, pour réclamer l’égalité des droits de succession pour les deux sexes dans ce pays d’Afrique du Nord.

La loi tunisienne sur l’héritage est basée sur la jurisprudence islamique stipulant que les hommes héritent du double du montant reçu par les femmes.

Les manifestants ont défilé au siège du parlement dans la capitale tunisienne en scandant les droits de succession égaux “sont un droit, pas une faveur”.

L’année dernière, le président Beji Caid Essebsi a annoncé son intention de créer une commission chargée d’examiner les «libertés individuelles» et «l’égalité dans tous les domaines», y compris l’héritage.

Son annonce a suscité l’opposition de religieux musulmans qui ont publié une déclaration disant que les propositions équivalaient à “une violation flagrante” des préceptes islamiques.

La Tunisie, qui a adopté un Code du statut personnel de 1956 accordant plusieurs droits aux femmes et abolissant la polygamie, est considérée en Europe comme “un pionnier de l’émancipation des femmes dans le monde arabe”, bien que des tensions apparaissent souvent entre conservateurs et réformistes.

Partagez :