Un musée de l’Holocauste aux Etats-Unis annule un prix décerné à Aung San Suu Kyi

Un musée de l’Holocauste aux États-Unis a annulé un prix décerné au conseiller d’État de Birmanie, Aung San Suu Kyi, pour n’avoir pas «condamné et arrêté la campagne brutale de l’armée» contre les Rohingyas  à majorité musulmane  dans l’État de Rakhine.

Le Holocaust Memorial Museum des États-Unis, qui a récompensé Aung San Suu Kyi du prix Elie Wiesel en 2012 pour son plaidoyer en faveur de la liberté et des droits de l’homme, a déclaré dans une lettre ouverte qu’elle a déçue.

«Alors que les attaques militaires contre les Rohingyas se déroulaient en 2016 et 2017, nous espérions que vous auriez fait quelque chose pour condamner et arrêter la brutalité militaire”, est écrit dans la lettre.

Le musée a rappelé à Aung San Suu Kyi que Wiesel a dit un jour: «La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime, le silence encourage le bourreau, jamais le tourmenté.

Le musée a déclaré qu’il avait documenté les crimes contre l’humanité, le nettoyage ethnique et ce qu’il a appelé “les preuves de plus en plus nombreuses du génocide” commis par l’armée de Birmanie contre les civils Rohingya depuis octobre 2016.

Partagez :