Algérie : les caisses du Trésor Public algérien sont bientôt vides

Lors d’un discours au parlement algérien, Ahmed Ouyahia a avoué que les finances de l’Etat algérien étaient en crise. Selon le Premier Ministre, les caisses du Trésor Public algérien seront vides dans deux mois. 

Selon les chiffres du Premier ministre algérien, les fonds dont dispose le Trésor Public algérien jusqu’au 14 septembre en cours ont atteint 360 milliards de dinars, soit l’équivalent de 3,6 milliards de dollars”, “à un moment où le pays a besoin de 200 milliards de dinars en moyenne pour la gestion d’un seul mois”. 

« La situation des finances publiques est préoccupante. Le recul de la fiscalité pétrolière a généré des déficits budgétaires répétés, entraînant la consommation de la totalité de l’épargne du Trésor qui était logée au Fonds de régulation des recettes (FRR) épuisé en Février 2017 » a entre autres fait savoir le chef du gouvernement.

D’ici deux mois, il sera extrêmement compliqué au Trésor Public de trouver les finances nécessaires pour que le pays continue de fonctionner. Ahmed Ouyahia a déclaré que le gouvernement algérien allait avoir recours à la planche à billet afin de palier à une crise financière grave. 

Une décision qui ne fait pas l’unanimité parmi les économistes qui craignent l’inflation de la masse monétaire et l’augmentation excessive des prix des produits de large consommation à cause de la planche à billets. 

 « Face à cette crise financière importée de l’extérieur, le gouvernement a décidé de recourir au financement non conventionnel interne comme l’ont fait d’autres pays, développés, à la suite de la crise financière mondiale il y a quelques années » s’est justifié Ahmed Ouyahia.

L’Arabie Saoudite qui dirige l’OPEP a décidé d’augmenter drastiquement sa production de pétrole provoquant une chute importante des prix du baril passant de 100$ à 30$. Une décision qui a entraîné une crise économique sans précédent au Venezuela, tout proche de la famine et de la guerre civile, crise qui touche désormais l’Algérie. 

Partagez :