Le Bangladesh projette de parquer les réfugiés rohingyas sur une île déserte

Le Bangladesh recherche un soutien international pour son plan de déménager les musulmans Rohingyas qui fuient la violence en Birmanie sur une île déserte.

Plus de 300 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh suite aux violences de miliciens bouddhistes débutées le 25 août, rejoignant plus de 400 000 autres personnes qui y vivaient déjà dans des camps de fortune à l’étroit.

“Cela crée un énorme défi pour le Bangladesh en termes de fourniture d’abris”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères du Bangladesh dans un communiqué lundi, alors que le ministre des Affaires étrangères, Abul Hassan Mahmood Ali, s’est entretenu avec des diplomates.

Il a exhorté la communauté internationale à pousser la Birmanie à trouver une «solution permanente à cette crise» et « à chercher des soutiens” dans la mise en place d’un transport de rohingya vers une île.

Le Bangladesh, l’une des nations les plus pauvres et les plus peuplées du monde, a l’intention de développer Thengar Char, une île, à deux heures en bateau de la terre la plus proche.

Cette île est fréquemment sous l’eau pendant les moussons de juin à septembre et, lorsque les mers sont calmes, les pirates parcourent les eaux voisines pour enlever les pêcheurs afin de demander des rançons.

Le plan visant à développer l’île et à l’utiliser pour abriter des réfugiés a été critiqué par les humanitaires lorsqu’il a été proposé en 2015 et relancé l’année dernière. Le Bangladesh, cependant, insiste sur le fait qu’il est le seul à pouvoir décider où abriter le nombre croissant de réfugiés rohingyas.

Partagez :