http://www.lesjardinsdusavoir.com/les-inscriptions-sont-ouvertes/

USA : 2 mosquées attaquées chaque semaine depuis la présidence de Trump

www.tawhidtravel.com/

Alors que les politiciens de droite et les médias traditionnels continuent à décrire l’islam comme intrinsèquement violent, les musulmans et les mosquées américaines sont sérieusement menacés.

Selon un rapport de CNN , une moyenne de neuf mosquées aux États-Unis ont été attaquées chaque mois en 2017, ou au moins deux par semaine. Au total, 63 attaques de mosquées publiées sur plus de 26 états.

Cela représente également une nette augmentation par rapport à 2016. D’après les données communiquées par le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), 46 attaques de mosquées ont eu lieu au cours de la même période l’an dernier.

 

Trump apparaît indifférent aux attentats ciblant les musulmans

Le week-end dernier, une mosquée au Minnesota a été attaquée par une bombe artisanale. 

Alors que le gouverneur de l’État faisait référence à l’incident comme «un acte de terrorisme», l’administration du président Donald Trump est restée silencieuse sur l’attaque. Beaucoup ont souligné que, même si Trump s’attaque rapidement à l’islam avec le terrorisme, il a tout simplement ignoré la propagation des attaques contre les musulmans et les mosquées dans tout son pays.

Lorsqu’il a été pressé par un journaliste de MSNBC sur la récente attaque de la mosquée, un conseiller Trump a suggéré qu’il pourrait être “faux” et “propagé par la gauche”.

 

Les crimes de haine anti-musulmans sont à la hausse

Les statistiques du FBI révèlent que les crimes anti-musulmans ont augmenté de 67 pour cent en 2015. Le nombre de groupes anti-musulmans a également triplé aux États-Unis de 2015 à 2016 – une hausse de 197 pour cent – selon un rapport de février de la Southern Poverty Law Center (SPLC) .

L’auteur du rapport SPLC, Mark Potok, tient le président Trump, ainsi que d’autres experts et politiciens de droite, responsables de dynamiser les groupes haineux et les groupes suprématistes blancs.

“La course de Trump à la Maison Blanche a électrifié la droite radicale, qui a vu en lui un champion de l’idée que l’Amérique est fondamentalement un pays blanc”, a déclaré M. Potok. 

Potok a déclaré que l’augmentation du nombre de groupes anti-musulmans n’est pas surprenant, en citant «la propagande implacable d’un cercle croissant d’idéologues bien rémunérés».  

Un sondage mené en février par Pew Research Center a  également révélé que les adultes américains ont une opinion extrêmement négative à l’égard des musulmans 

Editorial de Jason Lemon de Step Feed

Partagez :

www.tawhidtravel.com/