Donald Trump a crié sur Mahmoud Abbas : “Vous m’avez trompé à Washington !”

Les relations du président américain Donald Trump avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ont été étonnamment chaleureuses, mais cela cache une critique furieuse de Trump à Abbas lors de leur réunion à Bethléem la semaine dernière, a déclaré un journal de télévision israélien.

Trump en colère a accusé Abbas mardi dernier de participer directement à l’incitation à la haine d’Israël, a déclaré Channel 2, citant une source américaine sans nom.

“Vous m’avez trompé à Washington ! (où les deux chefs d’Etat s’étaient déjà rencontré) Vous avez parlé de votre engagement pour la paix, mais les Israéliens m’ont montré votre participation à l’incitation à la haine [contre Israël], aurait crié Trump à Mahmoud Abbas choqué.

Le bulletin télévisé a déclaré que cette colère a été suivie par plusieurs minutes de silence. L’assistance palestinienne a été choquée par un tel comportement du président américain.

Les sources palestiniennes ont démenti les faits, expliquant que la réunion était bonne et pertinente.

“Je suis déterminé à essayer d’établir un accord de paix entre les Israéliens et les Palestiniens, et j’ai l’intention de faire tout mon possible pour les aider à atteindre cet objectif”, a déclaré Trump.

“Le président Abbas m’assure qu’il est prêt à travailler de bonne foi sur ce but, et le Premier ministre Netanyahu a promis la même chose. Je suis impatient de travailler avec ces leaders vers une paix durable. “

Parlant avant Trump, Abbas a déclaré que «le problème fondamental des Palestiniens était l’occupation israélienne et le refus d’Israël à reconnaître l’état de Palestine ».

Mahmoud Abbas, pour sa part, a déclaré à Trump dans leur conférence de presse conjointe à la Maison Blanche que «que nous élevons nos jeunes, nos enfants, nos petits-enfants à une culture de la paix».

À la suite de cette affirmation, Benjamin Netanyahu a accusé Mahmoud Abbas de mentir en disant que c’était «malheureusement pas vrai». Le premier ministre israélien a accusé Abbas de participer à l’incitation à la haine dès l’école primaire.

Les fonctionnaires palestiniens ont contesté ces accusations en expliquant que les mesures liberticides israéliennes et les décennies d’occupation étaient responsable de la haine contre Israël.

 

Partagez :