Sri-Lanka : les bouddhistes extrémistes brûlent les mosquées, maisons et commerces des musulmans

Au Sri Lanka, le leader extrémiste bouddhiste Galagoda Atte Gnanasara continue d’encourager ses partisans à attaquer les musulmans. Depuis quelques semaines, la tension est à son comble après que plusieurs mosquées et entreprises musulmanes aient été incendiées.

Malgré les nombreux avertissements, le parti d’extrême droite bouddhiste continue de pousser à la haine contre la minorité musulmane. Les deux millions de musulmans du Sri Lanka, seulement 10% de la population, se retrouvent à être la cible de fanatiques bouddhistes. 

Le président Maithripala Siresena est critiqué par les politiques qui l’accusent de laxisme vis-à-vis d’un courant intégriste qui monte dans le bouddhiste en Asie. 

“Si le gouvernement ne s’attaque pas à cette question, cela se répandra. Nous connaissons toutes les ramifications de ce type de tensions qui ne sont pas contrôlées. Le gouvernement doit répondre avec la loi et la justice s’il veut assurer aux communautés qu’elle n’est pas derrière C’est de [la violence] “, a déclaré l’analyste politique Amjad Mohamed Saleem aux journalistes d’Al Jazeera . 

Les ministres musulmans sri-lankais ont exhorté le président du pays à réagir afin que les violences cessent au plus vite. Beaucoup craignent une guerre civile voire un scénario à la birmane. 

Partagez :