Birmanie : dissolution du mouvement du moine bouddhiste islamophobe Ashin Wirathu

Le mouvement Ma Ba Tha du moine extrémiste birman Ashin Wirathu a été dissous par les autorités. Une décision qui intervient à quelques jours de la sortie du documentaire choc : “Le vénérable W”.

Une simple lettre de la haute assemblée bouddhiste de Birmanie, la Sangha, envoyée au gouvernement de Rangoun a permis la dissolution du mouvement extrêmiste Ma Ba Tha.

« Il est interdit pour toute personne ou groupe d’entreprendre quelques actions sous la bannière de Ma Ba Tha », est-il écrit dans cette lettre. « Toutes les pancartes de Ma Ba Tha dans le pays doivent être retirées d’ici au 15 juillet au plus tard », est-il encore précisé.

Le documentaire cinéaste suisse Barbet Schroeder, “Le vénérable W”, présenté au festival de Cannes aurait aussi pu encourager les hautes instances religieuses bouddhistes à mettre un terme aux agissements des extrémistes suivant le moine Ashin Wirathu.

Depuis plusieurs années, le mouvement Ma Ba Tha, soutenu par les militaires birmans s’en prend violemment à la minorité musulmane, rohingya. Les autorités religieuses bouddhistes ont été accusées de laxisme vis-à-vis d’un mouvement religieux accusé de génocide contre une minorité ethnique. 

Pour certains observateurs, le moine guerrier  Ashin Wirathu est une marionnette de la junte militaire birmane qui encourage les massacres contre la minorité musulmane. Des accusations graves qui expliquent également le silence de la Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, malgré les critique

Pour l’instant, il est impossible de mesurer l’impact d’une telle dissolution sur le terrain et notamment du côté des camps de concentration où sont parqués les rohingyas.

 

Partagez :