Affaire Benzema/Valbuena : des méthodes policières contestées

La Cour d’appel de Versailles a examiné vendredi la validité des PV d’écoutes entre un policier se faisant passer pour un homme de confiance de Mathieu Valbuena et un maître-chanteur présumé, remettant ainsi en question les méthodes policières employées. Karim Benzema est actuellement mis en examen pour “complicité de tentative de chantage” et “participation à une association de malfaiteurs”. 

Si la validité de la procédure est remise en cause, le célèbre footballeur serait disculpé. 

Un policier a été désigné pour répondre aux appels des maîtres-chanteurs, surnommé M. Lukas. Les procès-verbaux d’écoutes montrent que l’enquêteur parait insistant auprès du maître-chanteur. De ce fait, les avocats des suspects invoquent la “provocation à l’infraction”. 

La conclusion de la Cour d’appel de Versailles sera donnée le 16 décembre. Si certains aspects de la procédure sont estimés comme nuls ils seront retirés du dossier et aucun élément ne pourra en être tiré. 

Partagez :