Philippe Vardon, élu FN, condamné à 6 mois de prison après une rixe avec “3 maghrébins”

L’ex-leader du Bloc Identitaire, Philippe Vardon, a été condamné par le Tribunal correctionnel de Draguignan à six mois de prison ferme après une violente rixe dans les rues de Fréjus. Les trois autres protagonistes ont également été condamnés.

Les caméras de surveillance de la ville de Fréjus n’ont pas permis de savoir qui disait la vérité au tribunal correctionnel de Draguignan. D’un côté “trois maghrébins” accusant l’élu FN d’insultes racistes plus agression avec une arme et de l’autre Philippe Vardon, qui déclare être victime d’agression contre sa personne

Les faits se déroulent le soir du 30 mars 2014 à Fréjus au deuxième tour de l’élection de David Rachline, maire et sénateur FN. Sur le parking de la place Paul-Vernet, une rixe éclate entre les trois hommes et Philippe Vardon. Selon ce dernier les hommes l’ont attaqué avec un cric, une manivelle et un démonte-pneu. L’autre parti accuse le militant identitaire d’avoir proféré des injures racistes avant d’être frappés et gazés avec une bombe lacrymogène. 

Malgré les différentes vidéos de surveillance, il est impossible de savoir qui est le responsable de la rixe. Vardon tenait un objet à la main mais impossible de savoir s’il s’agit d’un couteau ou des clés de sa voiture comme il l’indique.

“L’origine de ces violences réciproques demeurera incertaine, a résumé le procureur Michael Darras. Mais les violences, elles sont certaines, ainsi que le démontrent les déclarations de chacun, la vidéo surveillance et les témoignages des policiers municipaux”.

Devant le manque d’éléments suffisants, la Justice a décidé de condamner tous les protagonistes. Philippe Vardon a indiqué qu’il allait faire appel.

** Photo youtube de l’émission Complément d’Enquête : Philippe Vardon devant une mosquée de Nice **

Partagez :