Mort de Shimon Peres : François Hollande salue un “ardent défenseur de la paix”

L’ex-président israélien, Shimon Peres, est mort cette nuit à l’âge de 93 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral. Le Prix Nobel de la Paix était dans un hôpital près de Tel-Aviv depuis 2 semaines. 

Shimon Peres était le dernier survivant de la génération “des pères fondateurs” d’Israël comme l’a rappelé Barack Obama qui avait adressé ses pensées à Shimon Peres : , “un grand ami, un héros et un géant de l’histoire d’Israël”.

François Hollande a salué en Shimon Peres un des “plus ardents défenseurs” de la paix et “un ami fidèle” de la France.

“Shimon Peres appartient désormais à l’Histoire, qui a été la compagne de sa longue vie”, a écrit le président français dans un communiqué. 

Shimon Peres fut aussi un homme de guerre comme le rappelle le massacre de 106 civils réfugiés tués par l’aviation israélienne lors de l’opération “Raisins de la colère” en 1996. A l’époque Premier Ministre et Ministre de la Défense, Peres avait accumulé les échecs aussi bien en politique intérieur qu’extérieur. Il fut à la fin de sa vie accepté par les israéliens et élu au poste de Président d’Israël, un poste honorifique, qui l’installa en tant que “père de la Nation”.

Partagez :