www.humanappeal.fr/

AÏD AL KEBIR 2016 : Pourquoi je soutiens l’appel au boycott du sacrifice en France pour offrir à l’étranger

www.tawhidtravel.com

Dans moins de deux semaines, l’ aïd al kebir 2016 sera fêtée par des millions de musulmans en France. Si cet événement est avant tout une fête pour toute la communauté, il est aussi synonyme de difficultés quant à sa mise en place mais également l’occasion d’attaques islamophobes prétextant le respect de la question animale.

Chaque année, les musulmans se retrouvent dans un dilemme. Égorger le mouton, l’acheter à la boucherie, ou encore offrir le sacrifice à des nécessiteux via des ONG. Pour ma part depuis quelques années, le choix est vite fait : faire bénéficier cet apport conséquent en viande à mes frères et soeurs africains, syriens ou encore rohingya. 

J’ai fait le choix d’offrir ce sacrifice à l’étranger car c’est souvent l’occasion idéale pour soutenir un peuple sous les bombes. Les syriens vivent depuis 5 ans une terrible guerre civile qui a fait plus de 300 000 morts et plus d’une dizaine de millions de réfugiés.

Depuis que je me préoccupe du sort de la communauté musulmane française, j’ai découvert qu’une partie conséquente des moutons achetés en région parisienne étaient “égorgés” avant la prière de l’aïd et que ceux qui réussissaient à obtenir un abattoir mobile, sacrifiaient souvent dans des conditions litigieuses quant aux règles du halal. Je renvoie les lecteurs aux conditions islamiques du halal et notamment à la partie sur le respect de la bête.

Chaque année aussi, obtenir de l’Etat un abattoir mobile relève de l’ordre de la mission. Une mission quasi-impossible même lorsque l’on habite dans des secteurs où la population musulmane est importante. Là encore, la liberté de culte pour le musulman a ses limites. Une véritable islamophobie d’Etat qui à chaque fête, chaque événement, chaque création d’école ou autres projets, cherche à mettre des bâtons dans les roues de ses initiateurs. Je n’imagine pas alors les villes où la communauté est moins importante et qui doit se rabattre sur le marché de Rungis et ses moutons tués la veille. 

En Belgique, plusieurs organisations musulmanes ont décidé de boycotter le sacrifice du mouton en 2015 suite à des modifications du règlement par le Ministère de l’Intérieur belge. Résultat, l’appel au boycott a été suivi et le manque à gagner pour les agriculteurs a été colossal comme le prouve le témoignage de Johnny Hayette, agriculteur belge, furieux, qui irait bien “déverser du purin au cabinet du ministre”.

«  En n’autorisant plus les abattoirs temporaires sans étourdissement, ce sont les petits éleveurs qu’il pénalise  », déclare l’agriculteur de Gilly qui chiffre sa perte à 15.000 euros. «  Je reste avec plusieurs centaines de moutons sur les bras. Et pour les vendre, ça ne va pas être facile. C’est comme pour le lait, plus il y en a, moins on nous offre un prix décent ! »

Dans chaque lutte, il y a malheureusement des victimes collatérales. Les agriculteurs français vont être les premiers touchés par ce boycott encore inédit en France mais ce sera l’occasion pour la communauté musulmane de faire savoir à ce gouvernement en roue libre sur la question de l’islam, que les musulmans ont un poids économique et qu’ils l’utiliseront à chaque fois qu’il en sera nécessaire. Ils l’utiliseront à chaque fois qu’on leur mettra des bâtons dans les roues pour pratiquer dignement leur culte comme le prévoient les principes élémentaires de liberté de culte. 

Voilà pourquoi j’ai décidé de relayer l’appel du collectif Muslim United et de soutenir la démarche. Il est aujourd’hui très facile de faire égorger son mouton via des ONG sérieuses telles que Syria Charity ou Secours Islamique France et ainsi de soutenir des musulmans dans la difficulté voire sous les bombes.

Cet appel au boycott n’est pas une injonction mais un avis que je partage afin que chacun commence à réfléchir au poids économique que peut représenter la communauté. Le chiffre d’affaire des agriculteurs en 3 jours se compte en dizaines voire centaines de millions d’euros. L’ aïd al kebir 2016 sera le jour du respect des musulmans. Sans CFCM, sans UOIF, sans Jean-Pierre Chevènement, la communauté sera inch’Allah unie pour dire STOP à l’Islamophobie et OUI au respect de la liberté de culte !

Sami ZEID

Appel au boycott du Collectif Muslim United : 

muslim united sacrifice aid al kebir 2016

Partagez :

www.tawhidtravel.com/