La première maire d’origine marocaine de Belgique veut interdire le burkini

Une députée belge d’origine marocaine, Nadia Sminate, a lancé le débat sur le burkini en Belgique. Dans un interview, elle appelle  à interdire cette “horreur” sur les plages.

Depuis le 1er janvier 2016, Nadia Sminate est la première bourgmestre d’origine marocaine en Belgique. Élue en grande pompe notamment en mettant en avant ses valeurs humanistes, cette député du parti Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA, en français, Alliance néo-flamande) a depuis décidé de s’attaquer à la visibilité des musulmanes dans le pays.

“Il est absolument nécessaire d’éviter que les femmes se promènent en burkini en [région Flamande]. Ni dans les piscines ni sur les plages, et je ne crois pas qu’au nom de la foi, l’on veuille se promener avec une horreur pareille à la plage”, a assuré la députée, citée ce mercredi par le site d’information El Español.

Pour cette élue, le burkini “marginalise les femmes”, un comble lorsque l’on propose carrément son interdiction… En soumettant cette proposition, Nadia Sminate ouvre la porte à un énième débat sur l’Islam en Belgique et encourage la parole raciste et islamophobe.

Partagez :