Alain Juppé : “Un foulard sur la tête quand on va à l’université, ce n’est pas une rupture de civilisation”

Alain Juppé était l’invité de la radio RTL. L’occasion pour l’animateur Yves Calvi de revenir sur la question de l’interdiction du voile à l’université. Pour le candidat aux primaires Les Républicains, le voile doit être autorisé.

Répondant à la question d’un internaute, Alain Juppé s’est déclaré opposé à l’interdiction du voile dans les universités. Il a rappelé l’importance de lutter contre “la radicalisation des esprits” tout en appliquant “les principes de laïcité avec un peu de bon sens”.

“J’ai dit et je persiste à dire qu’il faut appliquer les principes de laïcité avec un peu de bon sens. Un foulard sur la tête quand on va à l’université ce n’est pas une rupture de civilisation”.

L’ex-premier Ministre a aussi rappelé son opposition au port du foulard dans les écoles et au voile intégral, interdit depuis 2011. 

“J’ai pris position très clairement contre le voile dans l’espace public, dans les services publics. Je pense que le voile, et en particulier le voile intégral est un enfermement de la femme et contraire à tous nos principes, notamment d’identification de la personne humaine, a déclaré Alain Juppé sur RTL.

J’ai également été tout à fait favorable à l’interdiction des signes religieux à l’école, un lieu où il faut protéger les enfants des risques de radicalisation”. 

Le maire de Bordeaux a aussi appelé à une lutte “farouche” contre “la radicalisation des esprits” notamment à l’école, sur les sites Internet djihadistes, en prison et dans les lieux de prière.

 

Partagez :