Algérie : La chambre haute très en colère contre Manuel Valls

Algérie : Le sénat très en colère contre Manuel Valls

Nous vous relations dans les colonnes de notre rédaction la polémique née d’une photo du président algérien, Abdelaziz Bouteflika publiée par le premier ministre français Manuel Valls.

En effet, de nombreux médias avaient jugé la photo dégradante car laissant apparaitre un président algérien hagard, les yeux dans le vide lors d’une réunion officielle. Par ailleurs, ils avaient accusé le premier ministre d’avoir volontairement publié ce cliché sur tweeter.

Plus de dix jours après cette incident, voilà une première réaction officielle algérienne qui vient d’être rendu publique.

La chambre haute du parlement a déclaré que la photo du chef de l’état a été “exploitée” et que cette exploitation constituait un “dérapage grave qui outrepasse les limites de la décence politique et les us diplomatiques”.

“La campagne orchestrée contre l’Algérie s’est une fois encore confirmée à travers le comportement répréhensible du Premier ministre français Manuel Valls après l’honneur qui lui a été fait d’être reçu par le président de la République, un dérapage grave dénotant une intention malveillante et procédant d’un penchant irréfléchi qui transgresse les règles d’éthique, les us diplomatiques et les limites de la décence politique”.

La chambre haute du parlement rappelle que la France n’en ait pas à sa première attaque contre le gouvernement algérien.

En effet, en début de mois, le journal Le Monde avait illustré un article sur le scandale des Panama papers avec la photo du président algérien.

Excédée par ces petites attaques successives, soutenue par le peuple algérien qui s’est senti blessé, l’Algérie s’affirme. L’incident (de trop ?) autour de cette photo vient certainement sonner le glas des relations entre la France et l’Algérie.

 

Partagez :