Rumana Ahmed à la Maison Blanche, une conseillère voilée

Rumana Ahmed est une femme musulmane voilée prometteuse et reconnue pour ses talents politiques. Elle se surnomme la “hijabi” en raison du port de son voile. Elle a été repérée par Ben Rhodes, le conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Obama.

Rumana Ahmed est d’origine bangladaise, elle est née dans une banlieue de Washington. En 2009, elle est rentrée dans le bureau de la correspondance présidentielle en tant que stagiaire puis à force de travail et de rigueur, elle fut embauchée.

A ce jour, elle a été sélectionnée avec six autres personnes pour rejoindre des postes gouvernementaux dont certains sont d’importance capitale et épineux notamment au sein du Conseil national de sécurité ou traitant d’informations classées confidentielles.

La jeune femme est ravie de sa nouvelle fonction :

« C’était vraiment enthousiasment ! », ajoutant : « J’ai participé activement à l’organisation des Iftars à la Maison Blanche, et aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais posée la question de savoir si ma jeunesse, mon inexpérience et mon islamité étaient des handicaps, et on ne m’a jamais fait ressentir qu’ils mettaient en cause ma crédibilité ».

Elle a toutefois noté être la seule employée voilée dans toute l’aile ouest du bâtiment de la Maison Blanche. Malgré cela, les autres employés semblent optimistes de travailler avec elle et l’ont bien accueillie.

« Les gens étaient si gentils, ils m’ont rapidement considérée comme n’importe quelle autre salariée, même si au départ, certains me lançaient des regards noirs, ou me regardaient comme un ovni, une alien… Mon patron m’a offert des opportunités intéressantes, et j’ai fini par me retrouver face au président, dans le bureau ovale », se rappelle-t-elle.

Rumana Ahmed jouit d’une vision très positive de la part de Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Obama. Il estime qu’elle représente “une grande réussite américaine et une formidable ambassadrice des valeurs de notre pays ».

« Je compte sur elle tous les jours, elle a une extraordinaire capacité de travail, qui va de l’entrepreneuriat mondial à notre engagement auprès de la communauté musulmane. Elle concilie harmonieusement sa foi et son dévouement à son pays l’Amérique, montrant à tous que ces deux attachements n’entrent pas en conflit », met en exergue Ben Rhodes à son sujet.

Partagez :