Un député israélien veut jeter les Femmes du mur « aux chiens »

Un député israélien a déclaré lors d’un discours à la knesset qu’il fallait “jeter aux chiens” les femmes qui souhaitaient aller prier sur le mur des Lamentations.

L’Assistant du ministère de l’éducation, Meir Porush, s’en est violemment pris à un groupe de femmes qui a obtenu le droit de prier devant le Mur des Lamentations. Le collectif “Reformé”, de la diaspora américaine, a longtemps fait le forcing pour obtenir cette “faveur” qui devrait désormais voir le jour dans les prochains mois.

Après trois ans de pourparlers, les autorités ont obtenu des religieux orthodoxes la création d’une zone mixte afin que femmes et hommes “réformistes” puissent prier. Un accord qui a provoqué la colère d’un député israélien connu pour ses sorties extrémistes à la Knesset.

L’endroit des Femmes du Mur est un « coin inutile. C’est là votre place. [Elles] devraient être jetées aux chiens », a déclaré Meir Porush.

Des propos qui ont choqué une partie de la classe politique israélienne qui évoque une attaque antisémite qui aurait été punie dans n’importe quel pays.

« Si nous étions n’importe où dans le monde, nous, l’Etat d’Israël, demanderions sa démission. J’appelle le Premier ministre à virer Porush et j’attends que le ministère de l’Éducation renonce à ces déclarations ignobles », a déclaré Yizhar Hess, directeur du mouvement Masorti d’Israël.

Les déclarations sexistes d’un député israélien extrémiste rappelle que les alentours du Mur des Lamentations sont dirigés par un clergé orthodoxe qui organise le culte en Israël, selon Le Figaro.

Partagez :