www.humanappeal.fr/

Dalil Boubakeur dans le comité de soutien de Christian Estrosi aux élections régionales

www.tawhidtravel.com

Un lecteur nous fait part d’une liste de personnalités qui soutiennent la candidature de Christian Estrosi aux élections régionales en PACA. Parmi celles-ci, on trouve le recteur de la mosquée de Paris : Dalil Boubakeur.

Quel étonnement… ou pas, après avoir vu le nom de Dalil Boubakeur (ex-président du CFCM) dans le comité de soutien au candidat Christian Estrosi. A plusieurs égards, cette signature interpelle.

Premièrement, en tant que musulman, on peut s’étonner du soutien d’un représentant religieux (qu’on le veuille ou non) de la communauté musulmane vis-à-vis d’un candidat aux élections régionales qui a fait de l’islamophobie sa marque de fabrique ces dernières années. Reprise du concept “d’islamo-fashisme“, nombreuse “hagra” contre les mariés d’origine maghrébine ou de confession musulmane, multiplication des sorties sur “la Vème Colonne” islamiste en France, insultes à l’encontre des défunts Zyed et Bouna (morts trop tôt à Clichy-sous-Bois) ou encore fermeture de nombreuses mosquées à Nice.

La liste est non-exhaustive, il n’est pas question d’énumérer les multiples sorties polémiques et stigmatisantes de Christian Estrosi qui s’est fait spécialiste en la matière. A titre de rappel, pour le candidat aux régionales, il y a “un problème avec l’islam” en France. Alors qu’en pense Dalil Boubakeur ? Lorsque l’on n’est pas fait pour la politique, on reste en arrière… D’ailleurs à ce sujet, que fait un “représentant religieux” dans des affaires d’élections ?

Voilà le deuxième point consternant, Dalil Boubakeur, deux fois représentant officiel des musulmans en dirigeant le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), se place désormais en lobyyiste en appuyant la candidature d’un politique. Faut-il rappeler qu’en France, la laïcité sépare le religieux du politique ? Dalil Boubakeur le sait car il a longtemps récité sa leçon de “républicanisme” dans les médias.

“Le CFCM prépare une convention en 21 points qui indique que les musulmans de France acceptent les valeurs républicaines de laïcité », déclarait Dalil Boubakeur il y a quelques mois.

Est-ce que notre cher recteur de la mosquée de Paris, transformé pour l’occasion en “recteur de l’Institution Musulman de la Mosquée de Paris”, a oublié les valeurs qui l’animaient ces dernières années ? Est ce que Christian Estrosi qui pointe du doigt “l’islam politique” ferme les yeux lorsqu’il est question de soutien aux élections ? On pourrait presque accuser ce dernier de “clientélisme communautariste” mais nous n’oserons pas. Nous laissons ces termes aux politiques spécialistes de la stigmatisation de la Communauté musulmane.

Certains nous dirons que ce soutien est pour la bonne cause, il est question de faire barrage à l’extrême-droite, au Front National… Mais cela est totalement faux. L’idéologie de l’extrême droite est désormais répandue au sein de tous les partis et notamment celui des “Républicains”. Quelle différence dans le discours entre Marine Le Pen et Nadine Morano ? Marion-Maréchal le Pen et Christian Estrosi ? Aucun !

Alors oui, peut-être que le Front National gagnera en PACA ou ailleurs mais cela ne sera pas la faute des musulmans mais bien celle des politiciens tels que Christian Estrosi qui depuis des années font le jeu de la surenchère islamophobe.

Que Christian Estrosi serve d’exemple au reste de la classe politique ! Non les musulmans n’iront pas à l’abattoir en choisissant entre la peste et le choléra !

Sami ZEÏD
Co-fondateur d’Islam&Info

 

Partagez :

www.tawhidtravel.com/