“Fatima… Une mère syrienne” – Carnet de bord du Dr. Zouhair Lahna

Le docteur Zouhair Lahna rapporte la vie quotidienne du peuple syrien en guerre. Il nous fait part aujourd’hui de l’histoire de Fatima, mère de famille de plusieurs enfants.

“Fatima, la cinquantaine fatiguée, démarche lente et regard baissé. Enveloppée dans sa robe longue couleur nuit et un fichu sur la tête, elle se tient droite et digne. Dans son regard éteint par l’épuisement et le manque apparent de sommeil, on peut percevoir une certaine fierté qu’on ne tarde pas à distinguer après l’échange de quelques mots.

Fatima est la mère de plusieurs enfants syriens de la province d’Idlib. Elle s’est retrouvée avec son mari et ses enfants à faire le choix de rejoindre le camp du régime ou celui de la résistance. La maison de Fatima se trouve dans un petit village dans le sud-ouest de la province d’Idlib. La ville d’à côté est presque entièrement détruite par les barils de TNT et les missiles. Dès que les manifestations contre le régime ont démarré, ses enfants en ont fait partie. Le plus grand a même participé aux combats quand ceux-ci ont démarré et que la révolte sans armes s’est transformée en insurrection armée.

Fatima est inquiète, très inquiète pour ses enfants. Plus pour le combattant qui a quitté les combats suite aux divisions, ni à celui qui a quitté son cursus de spécialiste pour soigner dans les hôpitaux de fortune les blessés. Fatima est inquiète pour ses autres enfants, plus jeunes qui sont obligés de prendre des gros risques en allant dans les villes contrôlées par le régime afin de poursuivre leurs études. Risques énormes et peur au ventre à chaque déplacement, jonché de checkpoints de contrôle et d’arbitraire. Fatima qui a épousé un fonctionnaire, a souhaité tout sacrifier y compris sa santé pour la réussite de ses enfants.

D’autres familles qui n’ont pas pu ou voulu immigrer ont tout simplement été obligés de faire abandonner à leurs enfants les rêves des études et par conséquent de métiers qui requièrent un certain savoir académique. C’est le prix que doit payer toute une génération. Les guerres et l’insécurité obligent les gens qui se sont retrouvés au centre de faire des choix qui souvent les dépassent et qui retentiront certainement sur leurs enfants et leur avenir. Quand on voit un réfugié quelque part contraint de demander de l’aide, on peut se dire que ça pourrait être n’importe qui qui s’est trouvé dans ce dilemne incroyable ou pour d’autres au mauvais endroit au mauvais moment et que le destin a décidé à sa place.”

Dr Zouhair Lahna

Dr Zouhaïr Lahna, est chirurgien obstétricien marocain et acteur associatif.
Ancien Chef de clinique des Universités de Paris VII et membre de Médecins Sans Frontières.

Il a participé à plusieurs opérations humanitaires à travers le monde : Afghanistan en 2001, Congo 2004, Jénine en 2006 et les guerres de Gaza de 2009 et de 2014.

Partagez :