USA : Le célèbre hacker activiste algérien, Hamza Bendelladj, n’est pas condamné à la peine de mort

Mise à jour :

La maman du hacker invitée par une chaîne d’information algérienne a démenti la condamnation à mort de son fils. La nouvelle avait pourtant été relayée par plusieurs sites sérieux tels que France 24.

La bonne nouvelle est que l’information a provoqué un élan de solidarité avec le hacker qui se retrouve désormais parmi les sujets les plus populaires sur twitter. Depuis, une pétition circule pour sa libération signée par plus de 6000 personnes.

_____________________________________________________________________

Le célèbre hacker algérien Hamza Bendelladj a été condamné à la peine de mort par un tribunal américain. Il était notamment accusé d’avoir piraté de nombreux comptes bancaires et des sites gouvernementaux occidentaux.

D’après le site jawharafm.net, relayé par LiesBreaker, Hamza Bendelladj était l’un des dix hackeurs les plus recherchés par le FBI dans le monde. L’homme ciblé par une enquête d’Interpol a été arrêté en Thaïlande après 3 ans de cavale puis extradé aux Etats-Unis.

A son actif, le hacker activiste avait piraté au moins 217 banques par le biais du piratage de boites mails. Une technique qui lui aurait permis d’acquérir plus de 4 milliards de dollars. Avec une partie de cet argent, il aurait financé plusieurs ONG en Afrique et aurait donné plus de 280 millions de dollars à des organisations humanitaires palestiniennes.

Se voulant le Robin des Bois des temps modernes, il a même piraté des sites de Ministères des affaires étrangères de plusieurs pays occidentaux et accordé des visas à plusieurs jeunes algériens.

Son plus beau trophée reste pour les spécialistes la prise de contrôle du site du gouvernement israélien et la délivrance à la résistance palestinienne d’importantes informations classées “top secret”. Devant les failles techniques, les services secrets israéliens ont promis d’intervenir en faveur du hacker auprès des autorités américaines s’il acceptait de travailler pour israël. La réponse fut un non catégorique.

Hamza Bendelladj est toujours aux mains des autorités américaines. Aucune nouvelle du gouvernement algérien qui semble désintéressé malgré le potentiel énorme du hacker à l’heure des Cyber Wars…

Partagez :