www.muslim-moves.com/

Le père du bébé brûlé vif par des israéliens succombe à ses blessures

www.tawhidtravel.com/

Le père du bébé brûlé vif par des israéliens meurt à son tour

Vendredi 31 juillet est une date macabre. Nous vous relations dans les colonnes de notre rédaction le triste sort d’un bébé palestinien de 18 mois brûlé vif par des colons.

Il a été brûlé dans sa maison incendiée par des colons israéliens, près de Naplouse en Cisjordanie occupée.

Ce sont des colons israéliens qui se sont rués sur deux maisons, brisant les fenêtres pour y jeter  des liquides inflammables et des cocktails molotov.

Le petit Ali Dawabsha, agé de 18 mois, pris au  piège a été gravement brûlé et est décédé rapidement. La famille du bébé a également été blessée. La mère et le père, Riham et Saad ainsi que son grand frère de 4 ans, Ahmed, ont subi des brûlures d’une grande gravité.

Aujourd’hui, nous apprenons une triste nouvelle. C’est Saad Dawabsha, le père du bébé  qui à son tour succombe à ses blessures à l’hôpital où il avait été admis.


La mère d’Ali Dawabsha, quand à elle, est toujours entre la vie et la mort tandis que leur autre fils, Ahmed, 4 ans commence juste à ouvrir les yeux.

Cette agression n’est pas la première, en seulement quelques mois, depuis le début  de l’année, on compte  120 attaques menées par des colons israéliens envers les palestiniens situés à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupées d’après le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires (UNRWA).

Les autorités israéliennes et les forces armées sont conciliantes vis-à-vis de ces actes barbares.

« La politique non déclarée des autorités israéliennes en réponse à ces attaques est clémente et conciliante », déclare l’organisation B’Tselem. «Les auteurs sont rarement jugés, et de nombreux cas sont soumis à aucune enquête ou sont classés sans suite. »

Qu’Allah accueille le petit Ali Dawabsha et son père dans son vaste paradis et qu’Il vienne en aide à sa famille.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

Les commentaires sont fermés.