www.muslim-moves.com/

Après Ahmed, c’est Ayman, 9 ans, qui est convoqué par la gendarmerie pour apologie du terrorisme

www.tawhidtravel.com/

Ayman, 9 ans, convoqué par la gendarmerie pour apologie du terrorisme, le papa témoigne

La dérive islamophobe au relent Vichyste, sous prétexte de lutte contre la radicalisation, continue à faire des victimes innocentes parmi la Communauté musulmane.

Quelques semaines après la tuerie de Charlie Hebdo et les propos de Najat Vallaud-Belkacem, appelant à dénoncer les élèves qui n’appliquaient pas strictement la minute de silence, des dénonciations aux faciès ” musulmans “ ont fait leurs premières victimes. Désormais la boîte de pandore est bien ouverte donnant cours à tous les excès et toutes les stigmatisations.

C’est bien une nouvelle inquisition anti-musulmane sponsorisée par les Ministères de l’Éducation Nationale et de l’Intérieur qui se déroule sous nos yeux.

Affiches stigmatisantes contre l’habitus islamique nourrissant les amalgames, dénonciations calomnieuses sur un numéro vert … Ces dernières semaines nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire. Un mélange de l’époque vichyste avec celle de l’inquisition …

Cette après-midi, Islam&Info a été contacté par un père de famille de Villers-Cotterêts.

Son fils qui vient tout juste d’avoir 9 ans a été convoqué par la gendarmerie suite à une dénonciation calomnieuse selon laquelle il aurait crié :

” Allahou akbar ! Vive le Coran “, pendant la minute de silence consacrée à la tuerie de Charlie Hebdo.

L’enfant entouré de plusieurs gendarmes a donc dû répondre à la ” questionnette ” tel un bandit ou un hérétique pourchassé …

Un scandale pour le papa, un traumatisme pour cet enfant sérieux et bien éduqué qui vient de découvrir que parce que musulman, il pouvait être accusé faussement, sans aucune preuve, par simple dénonciation anonyme, d’apologie du terrorisme.

Suite à cette convocation honteuse, le père d’ Ayman a décidé de porter plainte pour diffamation. Le procureur de Soissons, Jean-Baptiste Bladier, confirme les propos du papa.

“On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de 9 ans dire ” Allah akbar, vive le Coran “, a raconté le procureur. Les soupçons pesant sur l’enfant “sont sur le plan de la matérialité des faits totalement infondés”

Selon le procureur, c’est un enfant qui a indiqué à l’une des employées de la cantine, qui n’est autre que sa mère, qu’ Ayman n’avait pas respecté la minute de silence … Dans la foulée, un signalement est rédigé et la brigade de gendarmerie est alertée.

Les appels à la dénonciation au faciès arabo-musulman venus des plus hautes sphères de l’État, la montée de l’islamophobie a, peut-être involontairement, été encouragée engendrant peur et haine.

Islam&Info vous propose de découvrir les dessous de cette affaire scandaleuse. Le papa de la victime, Ayman 9 ans, nous ayant transmis directement tous les détails de l’affaire.

Retour sur les faits :

Le jeudi 15 janvier à 10h00 j’ai reçu un appel de la gendarmerie de Villers-Cotterets nous demandant de me présenter avec mon fils le même jour à 15h30, pour des faits survenus le 8 janvier.
Inquiet et en colère je suis allé chercher mon enfant à l’école à 11h30.
Une fois rentré à la maison je lui ai demandé, s’il s’était passé quelque chose à l’école la dernière semaine. Il m’a indiqué que rien ne s’était passé de particulier. Je lui ai alors demandé comment s’était passée la minute de silence qui a suivie l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo.
Il m’a indiqué que 2 enfants n’avaient pas respecté la minute de silence mais que lui l’avait parfaitement respectée. Je lui ai demandé si par rapport au sujet Charlie Hebdo dans le cadre scolaire il avait autre chose à me dire, il m’a répondue très clairement : non.
C’est alors que je l’ai informé que nous étions convoqués à la gendarmerie pour des faits s’étant déroulés le 8 janvier, jour de la minute de silence et qu’il était important qu’il ne me cache rien. Il m’a confirmé qu’il avait eu un bon comportement et ne pas comprendre la raison de notre convocation.Nous nous sommes présentés le 15 janvier à 15h30 et avons été entendus par un gendarme dans un open space où se trouvaient environ 5 bureaux et gendarmes.Nous avons appris les faits reprochés, mon fils aurait perturbé la minute de silence en criant ” ALLAH AKBAR, VIVE LE CORAN “.Mon enfant a donc été entendu. Il a indiqué avoir respecté la minute de silence et que 2 enfants ne l’avaient pas respectée. Il a également indiqué ne jamais avoir tenu ces propos et ne pas les avoir entendu par quelqu’un d’autre.Il a été également interrogé sur sa scolarité, les incidents qu’il avait pu avoir dans le passé, comment ” çà se passait ” à la maison, dans le transport scolaire, etc…

Après 1 heure d’audition, le gendarme lui a fait signer sa déposition ainsi qu’à moi même, étant le représentant légal.

Il a ensuite voulu poursuivre avec mon audition mais je devais chercher un autre enfant à la maternelle à 16h30. Le gendarme m’a autorisé à revenir à 17h30 pour mon audition.

Lors de mon audition j’ai indiqué avoir toute confiance en mon fils et en ses déclarations. Je me suis senti obligé de justifier le pourquoi de notre croyance et son comment …  J’ai indiqué clairement avoir été blessé, outré et choqué par cette convocation.

J’ai demandé à ce que toute la vérité soit faite sur cette affaire et sur les dysfonctionnements qui ont pu conduire à l’audition d’un enfant de 9 Ans pendant ses cours en gendarmerie.

A la suite de cela j’ai mené mon enquête via d’autres enfants présents et surtout j’ai rencontré le directeur de l’école de mon fils (Léo Lagrange à Villers-cotterets).

Il m’a indiqué que mon enfant n’avait causé aucune perturbation et qu’au contraire il avait participé activement aux travaux éducatifs qui ont suivi les assassinats. Il m’a indiqué être informé de l’affaire concernant mon fils et que lui-même allait être entendu le mardi suivant. Il nous a appris que c’était le service de cantine scolaire qui était à l’origine de cette affaire. Il nous a également indiqué ne pas cautionner le fonctionnement même du service de cantine et particulièrement son encadrement. Il avait d’ailleurs eu une réunion récemment avec l’ensemble des personnels éducatif de l’école au sujet de l’encadrement du service scolaire … Il est ressorti entre autre de cette réunion, que certains enfants étaient victimes d’acharnement et harcèlement de la part de certains membres du personnel de cette cantine …

A la suite de ces investigations et prises de renseignements, certain de l’innocence de mon fils, je me suis rendu à la gendarmerie de Villers-cotterets le 23 janvier pour déposer une plainte pour faux témoignage.

Ma plainte a été enregistrée par un nouveau gendarme. Le gendarme nous ayant entendu la première fois ayant trop de travail …

Le gendarme qui a pris ma plainte m’a indiqué la qualifier en dénonciation calomnieuse. Il ne m’a donné aucune information sur l’affaire en cours et les dysfonctionnements qui ont conduit à l’audition de mon enfant.

Nous retrouvant dans une situation où les amalgames et insultes à caractère raciale se multiplient, j’ai également demandé au gendarme des renseignements sur ces propos racistes et j’ai explicité le cas de mes enfants.

Comment se fait-il que ma fille qui a déjà été insultée de ” sale arabe ” ou autre propos racistes qu’elle a signalé immédiatement aux encadrants ( scolaire, cantine et NAP) à au moins 2 reprises depuis septembre 2014 ou mon fils qui a reçu le même type d’insultes et qui a signalé lui aussi à au moins 6 reprises sans que tout cela n’entraine aucune suite ?

Je lui ai demandé si ces propos racistes étaient bien condamnables d’après la loi et pourquoi ces insultes racistes n’ont fait l’objet d’aucun traitement alors qu’elles ont bien été signalées. Je n’ai pas vraiment eu de réponse …

En conclusion, je me demande comment justice va pouvoir être rendue à mon fils et notre famille?

Alors que dans mon enfance il était inenvisageable d’entendre des insultes racistes dans une cours d’école, je dois préparer mes enfants à entendre ce type d’insultes régulièrement (nos enfants sont scolarisés dans une ville FN). 

Je suppose que mes enfants ne sont pas les seuls à être confrontés à cette fracture. Pour ma part j’ai du attendre 17 ans pour qu’un agent de police me gifle parce qu’il ne croyait pas que je m’appelais Eric ( trop basané pour lui ) … et comprendre que pour certains je n’étais pas un français comme les autres.

Mon fils de 9 ans l’a déjà compris malheureusement …

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. mcfr

    Toute la société est contaminée par le nazisme islamophobe des médias. Il faut porter plainte contre les médias islamophobes qui nuisent à l’unité nationale et créent le racisme.

    De plus, certains partis tels le FN dénoncent illégalement la prétendue islamisation de la France. Il faut porter plainte contre ces propos contraires à la législation qui visent les membres d’une communauté religieuse.

  2. mplm

    « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns.
    Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

    Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées..

    CHARLES DE GAULLE

    1. LAHCEN HABBOUCH

      S’ils sont français pour les rejeter si vous même vous êtes français ! Vos parents les ont accueillis à bras ouverts d’ailleurs comme nous avons fait de même pour vos compatriotes expatriés.
      Le problème est plus profond à mon humble avis, faut il pas chercher l’origine de cette fracture sociale qui ronge votre société en particulier et l’islam en général.

    2. antoine gilibert

      alors toi, t’es un super xenophobe, je vis avec des gens de toutes confessions et origines et ils sont aussi humain que moi, rien de different.On est tous humain, terrien, le reste c’est sans importance.Tu as le droit de ne pas les aimer, on aime qui on veut, mais ne ment pas leur sujet.
      Connaitre c’est le savoir, en quoi le fait d’avoir une djellaba ou un jean est différent, 2 vetements de 2 cultures différentes, c’est tout.Tu portes une casquette, certains un turbans, d’autres une kippa, c’est quoi le probleme, tu n’aimes pas les chapeaux, les vetements, tu prefererais voir les gens nus?Si on avait pas colonisé leur pays, on aurait moins d’immigré de ces pays, si on pillait pas les pays d’afrique, il y aurait bien moins d’africains qui chercherait à gagner leur vie en europe.Car la plupart fuit la misere, et non leur pays qu’ils aiment.Je suis athée, mais je ne serais jamais contre celui qui croit en dieu, car chacun sa vie.La liberté, l’égalité et la fraternité n’est qu’un fable dans ce pays à t’entendre.

      1. Ahlam

        Merci Antoine pour votre sage réaction ! c’est vous le bon français comme on les aime : tolérants, sympas et ouvert aux autres ! Je vous souhaite tout le bonheur d’ici-bas et pk pas dans l’aù-delà in sha ALLAH 😉

  3. hakima

    Salam aleykoum la france dictature pays d insolent et de mensonge ils tromatise nos enfants ca suffit y en assez de cette injustice complètement paranoïaque et historiques ces prof malade de Charlot

  4. Soraya

    Bonjour/ Hy/ Selem/ Shalom/ ni hao

    9 ans vous dites .. et convoquer par la gendarmerie !! Elle est belle la France… Seigneur aide nous dans cette épreuve mon dieu c est du jamais vu au sens propre et ça me donne envie de vomir jsuis musulmane et jsuis outrée par le comportement ce ces gamins … non pas les petits de primaire mais plutôt ceux qui sont au collège et avance sur le chemin pour devenir adulte cela oui on une conscience et parle en provoquant et par insolence mais pas des enfants de 8-9 ans c’est honteux ça devrais être punis sévèrement sertes !! Mais ça doit rester dans l’école entre les familles et le responsable de l’établissement scolaire…

  5. Arezki Salim

    As Salam alikoum wa rahmatou Allah wa barakatouh. Mes chères frères et soeurs de islam et info. Je cogite une idée depuis quelque temps.
    Une résistance pacifique a manière de Gandhi mais surtout a la manière de notre prophète (asws ).
    Appeler tout les musulmans de France a porter un croisent de lune jaune sur le coeur pour dénoncer la stigmatisation et la chasse au sorcières que nous subissons.
    On ne les enlèvera que lorsque le gouvernement accédera a nos demande:
    Nous réclamons nos droits a la citoyenneté Républicaine. Si la République est laïque elle doit me juger sans regarder mon appartenance religieuse.
    Donc:
    Reconnaître que 98% des attentats terroristes commis sur sol européen ne sont pas attribué a quelque filiale dite islamiste.
    Ne plus utiliser le terme “islamiste” et “jihadiste” pour parler de crimes car cette terminologie appartient a la religion musulmane mais pas c’est crimes donc vous créez de l’amalgame.
    Revenir sur les lois liberticides qui empêche des citoyennes de travailler ou d’aller a l’école.
    Si cette mobilisation fonctionne, la presse étrangères en parlera. Nul besoin de manifester et donner l’occasion a des casseurs de se glisser dans nos rangs.
    Les musulmans se représenteront eux même, sans passer par les structures auto déclaré.

    Et je serais tenter d’élargir le port de ce signe a toute personne qui trouve notre résistance juste et qui veulent nous soutenir. On prouvera par la qu’on veux unir, pour dénoncer leur volonté de diviser.

      1. LeParia

        Sauf que les musulmans ne sont presque pas politisés (quand je pense qu’on nous accuse de vouloir influer sur les lois…).

      2. nabil

        Assalamouarleykoum le Paria,

        Qu’ALLAH te récompense grandement pour l’initiative d’apporter une solution.

      3. Abou Issa

        Salam aleykoum. Et heureusement d’ailleurs… quand on voit les ravages des partis politiques dans les pays musulmans…

Les commentaires sont fermés.