Robert Ménard veut rebaptiser une rue au nom d’un putschiste de l’Algérie française

Robert Ménard veut rebaptiser une rue au nom d’un putschiste de l’Algérie française

Le célèbre maire de Bézier, proche du Front National, a annoncé vouloir modifier le nom d’une rue de sa ville dénommée la ” Rue du 19 mars 1962 “. Cette date fait référence à la fin de la guerre d’Algérie qui correspond à la date de signature du cessez-le-feu entre les belligérants.

Robert Ménard, né lui même à Oran d’une famille de pieds noirs, propose que cette rue soit renommée ” Rue du commandant Hélie Denoix de Saint-Marc “, un gradé ayant participé au putsch manqué du quarteron de généraux contre De Gaulle et son plan d’indépendance de l’Algérie.

Après l’interdiction de cracher, la crèche dans la mairie, Robert Ménard propose une nouvelle fois un mini-scandale à la presse bobo parisienne avide d’histoires sans véritable sens, ni profondeur …

En effet, les élus du Front National semblent se résigner de plus en plus à la transparence ou au mieux à la petite provocation sans réussir à prouver le caractère révolutionnaire ou anti-système de leur formation à leurs électeurs.

En effet, même si l’électorat petit bourgeois catholique affectionne ce genre de sorties galopines, la masse des électeurs déçus par la caste politique qui composait la grande majorité du vote FN risque par contre de se désaffectionner petit à petit d’un parti qui une fois aux commandes ne se démarque en rien des autres.

Si Robert Ménard, qui a d’ailleurs pris ses distances avec le Front, peut encore séduire dans le sud les retraités pieds noirs nostalgiques de la France à papa, il risque d’être in fine la marque cinglante de l’impuissance du FN arrivé au pouvoir

Bref, pas de quoi s’emballer face à un Ménard qui n’a jamais confondu courage et témérité …

Partagez :