A Villeneuve-Saint-Georges, les cantines servent de la viande aux enfants malgré le refus des parents

La ville de Villeneuve-Saint-Georges fait l’actualité du Val-de-Marne suite à un conflit entre un parent d’élève et la mairie. La raison ? Les cantines servent de la viande aux enfants malgré le refus de certains parents.

Mohammed Amrouchi, parent d’élève à Villeneuve-Saint-Georges, s’insurge contre le non respect du souhait des parents lors du service dans les cantines scolaires de la ville. Pour ce dernier, les parents ont le droit d’exiger que les enfants ne soient pas servis en viande ce que la mairie conteste.

« Nous voulons juste que l’on respecte le choix des parents. La question n’est pas ici le halal ou la laïcité », explique le parent d’élève.

Des propos qui font échos à des accusation de non respect du vivre-ensemble et de la laïcité par Julien Zoughébi, directeur de cabinet de la mairie. Un refrain bien connu chez les laïcards lorsqu’il s’agit de vouloir faire taire un musulman dans son plein droit.

« Le débat sur la viande est aussi le débat sur la laïcité et le vivre ensemble. Il y a des règles dans la société qui sont acceptées dans toutes les écoles de France.  Sinon, le problème va se poser en cours de sport puis à celui d’histoire des religions. il y a déjà assez de stigmatisation comme cela. »

Des propos que récuse Mohammed Amrouchi, bien décidé à ne pas laisser la mairie mentir ou dévier le débat.

« La mairie dit ne pas contraindre les enfants d’en manger, c’est faux. Comment un enfant de la maternelle ou du primaire entre 3 ans et 5 ans peut choisir ou trier dans un plat mixé avec viande ?! »

Mohammed Amrouchi a décidé de porter plainte au tribunal administratif afin d’obliger la ville à revoir ses positions quant au service de la viande dans les assiettes des enfants sans l’autorisation des parents. Le référé (procédure d’urgence) visant à stopper les mesures actuelles de la mairie a été rejeté par le tribunal.

Il y a quelques mois, une vive polémique avait éclaté suite aux propos de Marine Le Pen sur les repas de substitution dans les cantines.  Les mairies communistes qui sont légions dans certaines banlieues doivent comprendre que dorénavant, les musulmans auront des doléances et sans le respect de ces dernières, il sera très facile pour la Communauté de voter anti-communiste.

Les nouvelles générations ont montré que le “vote musulman” ne revenait pas obligatoirement au PS ou PC. L’exemple récent de Bobigny où les communistes en place depuis près d’un siècle ont été balayés par un vote musulman pour l’UDI, qui avait montré des signes d’ouverture en prenant dans sa liste une femme voilée, doit servir de leçon aux islamophobes laïcards d’extrême gauche.

La Communauté musulmane de Villeneuve St-George doit demander des comptes au maire de la ville afin que des mesures soient prises rapidement afin que ces mesures liberticides cessent le plus rapidement possible. Le respect du choix des parents et la liberté de culte sont des droits que personne ne peut récuser. 

Partagez :