Irak – Une milice chiite tue 70 fidèles sunnites dans une attaque contre une mosquée

D’après Al Jazeera, une mosquée sunnite de Bagdad a été attaquée au moment de la prière du vendredi par une milice chiite et l’armée irakienne faisant 70 morts.

D’après les premières informations données par la presse internationale, en réponse à l’explosion d’une bombe devant la maison d’un chef d’une milice de la mort chiite, l’armée irakienne et la milice armée se sont rendues dans une mosquée sunnite de la localité de Hamrine (nord-est de Bagdad) et ont “tiré dans le tas” dixit un journaliste irakien. 

Toujours selon la même source, les fidèles qui tentaient de s’enfuir de la mosquée étaient mitraillés à la sortie par l’armée irakienne. Au moins 70 fidèles ont été tués et une trentaine blessés lors de l’attaque. 

La violence interconfessionnelle en Irak continue de frapper. A la différence de la mobilisation lorsque les chrétiens d’Orient sont touchés, un silence de mort règne lorsque les victimes sont musulmanes sunnites. La mise à mort de civils musulmans par Bachar Al Assad et le nouveau premier Ministre irakien Haidar el-Abadi semble de ne pas émouvoir la communauté internationale comme c’est le cas lorsqu’il s’agit de militaires chiites.

La violence aveugle chiite qui perdure depuis la chute de Saddam Hussein continue de frapper malgré la mise en place d’un nouveau Premier Ministre chiite dit plus modéré que l’extrémiste Al Maliki. L’alliance entre l’Iran et les Etats-Unis dans la mise en place d’un nouveau Moyen Orient ne laisse aucune place au respect de la dignité des musulmans sunnites dans la région. 

Partagez :