A Tel Aviv, 15 000 israéliens exigent la fin des massacres à Gaza

Plus de 15 000 personnes se sont données rendez-vous dans les rues de Tel Aviv pour dire non aux massacres actuels à Gaza et oui à la paix.

“Près de 15 000 personnes ont participé à la manifestation contre la guerre tenue sur la place Rabin à Tel Aviv… Le changement viendra grâce à nous” indique le mouvement “La Paix Maintenant”.

L’échec de l’opération militaire israélienne à Gaza malgré les 2000 morts palestiniens sonne comme la fin d’une époque pour le 1er Ministre Benjamin Netanyahou. L’homme fort d’Israël a perdu énormément de crédibilité en se cassant les dents sur la résistance palestinienne qui a tué au moins 64 soldats sionistes sans que Tsahal n’arrive à détruire les tunnels.

Dans les rues de la capitale, les manifestants ont demandé la fin de la guerre. Les slogans du mouvement sont restés les mêmes : “Non à la guerre et à la violence”. Des grandes banderoles “Stop War” “Fin de l’occupation” ont été déployées afin que le monde entier puisse savoir que les massacres israéliens ne font pas l’unanimité.

Le chef du parti Meretz, Zahava Galon, a appelé Benjamin Netanyahou à la démission suite à l’échec de sa politique vis-à-vis de la Palestine.

“Tu as échoué. Tu devrais céder ta place et rentrer chez toi. Tu n’as pas voulu la paix pendant cinq ans et tu as rejeté l’initiative de paix arabe. Tu n’as pas reconnu le gouvernement palestinien d’entente nationale et tu as détruit nos relations avec les Etats-Unis. Tu as multiplié les constructions de logements dans le territoire palestinien… Après la mort de 64 soldats israéliens et de 2 000 Gazaouis, tu t’apprêtes peut-être à accepter un accord sans payer aucun prix” a dit Zahava Galon en s’adressant à Netanyahou. 

Depuis le retrait des troupes israéliennes de Gaza, Benjamin Netanyahou ressort extrêmement affaibli même dans son propre camp. De l’autre côté, le Hamas ressort plus fort. Les dirigeants du parti ont indiqué que la guerre ne prendra pas fin tant que le blocus sioniste ne sera pas levé sur Gaza.

Partagez :