Egypte : 160 opposants condamnés et une guerre déclarée

Egypte : Encore 160 opposants condamnés

Les procès de masse contre les opposants à la junte militaire de sissi continuent sans trouver de pause.

C’est ainsi plus de 160 personnes qui ont été condamnées hier de 10 à 15 ans de prison pour avoir manifesté … Pas une semaine ne passe sans qu’un procès n’envoie des centaines de personnes sous les geôles pour leur présupposé appartenance aux frères musulmans.

Pendant ce temps, les puissances occidentales appuient discrètement la banalisation du coup d’État contre un pouvoir Morsi qui aurait pu devenir trop islamique à leurs yeux. On assiste donc en ce moment à une quasi-célébration des élections truquées de Sissi dans lequel on présente le peuple égyptien comme une foule animée de besoins primaires loin de ses revendications d’une vie musulmane.

Cette éradication du mouvement des frères musulmans n’est pas sans rapport avec la politique de coercition de l’Arabie contre le Qatar principal support de la confrérie.

Une guerre néoconservatrice déclarée contre les tenants du progressisme qataro-frériste

En effet, le Qatar après avoir convaincu pendant un temps certains think-tank influents américain du bien fondé de la promotion des frères musulmans pour barrer la voie à des mouvements musulmans plus rigoureux et anti-impérialistes a vu sa politique rejeté par un retour en force des think-tank ultra-sioniste traditionnels. Ainsi seule la politique de réhabilitation complète de l’Iran comme allié de l’Occident a pu être finalisé par les tenants de la politique globaliste de Brzeziński.

Pour les frères musulmans, la crise est donc sans précédent. En effet, cette ultime purge sur le terrain égyptien et la mise au pas de leur soutien du golf risque de porter un coup fatal au mouvement et de le rediviser, conformément maintenant à son histoire, en deux franges opposées. Une choisira de se soumettre encore un peu plus au diktat et à la doxa occidentaliste en se “démocratisant”, en clair en oubliant la référence à la Charia et l’autre tendra vers une radicalisation inédite qui promet de nouvelles conceptualisations et de nouvelles alliances … Quoiqu’il en soit l’opération de domestication du mouvement par l’Occident via ses sbires arabes pour l’amener à encore plus de compromission continue.

La situation en Egypte, en Arabie et en Ukraine vient donc nous confirmer que l’Amérique d’Obama n’aura jamais été aussi néoconservatrice et … bushienne.

Partagez :