Pour Marine Le Pen, comparer le Coran à Mein Kampf est “une opinion”

Marine Le Pen mise énormément sur les élections européennes pour faire du Front National le premier parti d’opposition en France. Mais ses ambitions sont encore plus grandes, depuis quelques mois la Présidente du FN s’active afin de créer au sein du Parlement européen, un groupe des partis d’extrême droite anti Union Européenne.

Dans cette optique, Marine Le Pen a rencontré plusieurs chefs de partis radicaux islamophobes jugés respectables car non-antisémites. La fille de Jean Marie a déjà annoncé des rapprochements avec la Ligue du Nord en Italie (version italienne des Identitaires) et le PVV de Geert Wilders au Pays Bas, parti sioniste islamophobe.

Dimanche 4 mai, dans un interview au jounal du dimanche, la numéro 1 du Front National a refusé de condamner les propos islamophobes de geert Wilders.

J’ai lu qu’il avait comparé le Coran à Mein Kampf [le livre d’Adolf Hitler, ndlr], c’est son opinion. On a encore le droit d’avoir ces opinions-là, je crois, non ?

La dédiabolisation du FN semble ne prendre qu’un sens, celle de la respectabilité vis-à-vis de la communauté juive au détriment de l’Islam et des musulmans. En ne voulant pas condamner de tels propos, Marine Le Pen ouvre la porte à toutes les dérives islamophobes au sein de son parti.

“En matière d’immigration et d’islam, le PVV a un positionnement qui est extrêmement dur. Mais il est aussi pour le mariage homosexuel alors que, moi, je suis contre. […] Je ne me sens pas comptable de la manière dont les uns et les autres expriment leurs positions politiques dans leur pays respectif.”

Le Front National a récemment viré plusieurs de ses candidats aux dernières élections municipales pour des phrases ou photos Facebook antisionistes… Mais lorsqu’il s’agit de taper sur l’Islam et les musulmans, pour Marine, c’est autre chose… 

Partagez :