Centrafrique : Affrontements entre soldats africains et milices chrétiennes (11 morts)

Plusieurs personnes sont mortes à la suite d’un accrochage entre les soldats africains de la MISCA et les milices chrétiennes anti-Balakas en début de semaine au quartier Boy Rabe à Bangui.

Selon les informations recueillies auprès des habitants de Boy Rabe, des fusillades se sont produites entre un contingent burundais de MISCA et les anti-Balakas, autour de la maison d’Edouard Ngaïssona, coordonateur politique de ces miliciens qui, dans leur conflit contre les ex-rebelles de la Séléka, sont devenus les principaux auteurs des violences à Bangui et d’autres villes centrafricaines contre les musulmans.

Edouard Ngaïssona est un ancien ministre de la Jeunesse sous le régime de François Bozizé renversé par les ex-Séléka en mars 2013. Il est poursuivi par la justice centrafricaine pour “complicité de tueries et assassinats”  à l’époque de l’ancien pouvoir.

C’est dans cette situation chaotique que les blindés français de l’opération Sangaris ont reçu mandat des Nations Unies pour aider à restaurer la sécurité en Centrafrique en appui de la MISCA. Au départ, accusés par les populations musulmanes de complicité avec les milices chrétiennes en ayant désarmés les musulmans au profit des chrétiens, l’armée a pris à présent position dans les quartiers de ces milices rebelles, véritable fief des anti-Balakas.

Ces anti balakas, milices chrétiennes qui sèment la terreur depuis de nombreux mois en Centrafrique attaquent les musulmans, les lynchent , les démembrent puis les brulent impunément. Ces violences ont provoqué de nombreux déplacements de populations de leurs foyers fuyant à travers le pays les exactions commises à leur encontre.

Mais selon  un communiqué de la MISCA, il n’y a pas que les musulmans qui sont victimes de la barbarie de ces milices. En effet, un accrochage similaire a eu lieu dimanche à la frontière camerounaise entre les soldats de la MISCA et les anti-Balakas, faisant 11 morts et plusieurs blessés. Les soldats ont enfin tentés de protéger les musulmans qui s’exilent vers d’autres pays. Cependant, les milices chrétiennes ont  malgré la présence de soldats essayer de lyncher les civils musulmans. Cela s’est soldé par la mort de plusieurs personnes dont des soldats.

Partagez :